En rachat de crédit, le taux est fixé selon quels critères ?

dans News/Rachat de crédit par

Taux rachat de crédit

En rachat de crédit, les règles appliquées par les banques ne dérogent pas aux principes fondamentaux de l’appareil bancaire traditionnel : plus le profil de l’emprunteur est attractif et présente un risque minimisé pour le prêteur, plus l’offre de la banque sera elle aussi intéressante…Et en période de forte demande de renégociation en raison des valeurs planchers des taux, ce principe demeure plus que jamais d’actualité !

Les critères de taux des banques du regroupement de crédits

Les prêteurs du regroupement de crédits appliquent des règles relativement simples en matière de fixation de leurs taux d’intérêts. Si les prospects présentent par exemple un taux d’endettement avant intervention sous un certain seuil ainsi qu’un nombre d’encours lui aussi limité, alors l’offre devrait être relativement attractive, en particulier par les temps qui courent. Une banque articule en effet son raisonnement sur deux critères essentiels : d’une part le risque et d’autre part le gain qu’elle va pouvoir réaliser sur une durée qu’elle sait d’avance être de plus en plus courte.

Ces deux éléments font qu’une banque va proposer tel ou tel taux. Bien entendu, d’autres critères rentrent en ligne de compte à l’instar de la durée demandée ou bien de l’antériorité d’un premier regroupement de crédits. Aujourd’hui, une famille n’ayant encore jamais été restructurée et présentant un endettement sous les 50 % a toutes les chances de se voir proposer un taux fixe compris entre 3 et 4 % !

Les taux en rachat de crédit et les profils !

Si d’aventures, vous avez déjà été restructurés ces dernières années et que vous n’êtes pas en mesure de fournir une explication convaincante à votre nouvel endettement et donc au recours au crédit, les conditions de prêt seront sans doute moins attractives. Il est indispensable de présenter un maximum de garantie aux prêteurs : c’est la règle d’or ! Rappelons que ces propos ne sont valables que dans le cadre d’une véritable opération de rachat de prêt et non du financement pur d’une primo- accession ou encore d’une renégociation de taux. Il s’agit en effet là de financements répondant à des critères tout autres.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*


*