Rachat de crédit pas cher : trucs et astuces !

dans News/Rachat de crédit par

Par les temps qui courent, tous les consommateurs sont en quête de solutions pour limiter le coût de leurs dépenses. Les opérations de rachat de crédit n’échappent pas à cette règle et même si les foyers concernés désirent rapidement trouver une issue favorable à leur situation d’endettement, ils ne sont pas prêts pour autant à faire n’importe quoi et font des comparatifs pour dénicher le rachat de crédit pas cher ! Quels sont les trucs et astuces à savoir ?

Comme toujours, l’un des premiers éléments à observer est le taux d’intérêt. Il prend souvent des noms mal connus du grand public tels que « taux d’intérêt nominal » ou « taux effectif global » dont les caractéristiques prêtent souvent à confusion. Pour comparer ce qui est comparable, il ne faut par exemple surtout pas comparer un TEG à un taux nominal, car l’un inclut les frais tandis que l’autre les exclut ! veillez donc toujours à comparer le TEG d’un produit au TEG d’un autre ou bien à réaliser la même opération avec des taux nominaux.

Le taux nominal en question est soit fixe ou variable. Là encore, vérifiez bien la valeur de ces derniers et ne vous arrêtez pas aux chiffres. Grattez un peu et cherchez à connaitre les articulations des produits. Un variable bien capé peut être plus attractif qu’un fixe dont la soi-disante sécurité peut coûter cher…Cherchez aussi à savoir de quelles éventuelles pénalités, le taux de votre rachat de crédit est assorti ! Les variables en sont souvent exonérés.

Le coût d’un rachat de crédit comprend aussi deux autres variables importantes : les frais de mise en place ainsi que l’assurance décès invalidité. Les frais résident dans les frais de dossier, de notaire et le cas échéant de courtage. Ce sont la plupart du temps ces derniers qui sont compressibles. Mais là encore attention, car un mandat s’élève certes à ou %, mais est souvent synonyme de choix plus élargi. Un courtier en rachat de crédit vous offrira plusieurs options tandis qu’une banque se limitera à ses seuls produits…

Enfin, le coût de l’assurance est lui aussi fondamental. Depuis le début de l’année, le législateur français oblige en effet les organismes de crédit à informer les emprunteurs de leur possibilité de contracter l’assurance de prêt auprès d’une compagnie extérieure, chose souvent ignorée des consommateurs. Le coût des assurances va souvent du simple au décuple !

Avant de réaliser votre simulation de rachat de crédit, prenez donc bien soin de vérifier ces différents points !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*


*