7 500 Bitcoins perdus : un ingénieur gallois sollicite la NASA pour les récupérer

/
crypto bitcoins

Chaque fois que vous jetez accidentellement quelque chose de valeur dans la poubelle, James Howell comprend votre douleur. Multiplier ce que vous ressentez par quelques millions. C’est approximativement ce que ressent James Howell après avoir jeté accidentellement un disque dur contenant 7 500 bitcoins. Tour d’horizon sur la situation.

7 500 Bitcoins, soit environ 360 millions de dollars égarés

James Howell est un nom qui représente un signal d’alarme pour quiconque connaît la crypto-monnaie, c’est un cauchemar. Il  y a quelques années, en 2013, ce professionnel de l’informatique de Newport, au Pays de Galles, a mis le disque dur dans un sac poubelle pendant qu’il nettoyait son bureau, puis sa femme l’a jeté à la poubelle. Cette nuit-là en août 2013, avant d’aller se lever, Howell avait pensé à retirer le disque dur du sac poubelle, mais il ne l’a jamais fait car sa femme s’est réveillée la première.

Le lecteur contient 7 500 bitcoins, ce qui n’était pas aussi précieux qu’aujourd’hui. A l’époque, la valeur de ces bitcoins équivalait à quelques milliers d’euros tout au plus. Howell finit par oublier l’appareil, sur lequel il avait renversé de la limonade, avant de le mettre dans son tiroir. Quelques années plus tard, il se souvient. À l’époque, un bitcoin valait entre 80 et 250 dollars, aujourd’hui, un bitcoin vaut environ 48 000 dollars. Les 7500 bitcoins représentent approximativement 360 millions de dollars, soit 319 millions d’euros au moment d’écrire ces lignes.

Plusieurs tentatives pour récupérer son disque dur en vain

Depuis l’année 2013, Howell essaie d’obtenir du Conseil municipal de Newport qu’il le laisse creuser et fouiller la décharge locale pour trouver l’emplacement du lecteur. Sa demande a été rejetée à plusieurs reprises pour diverses raisons, dont la plus importante était que l’opération coûterait des millions de dollars. Si le lecteur n’était pas trouvé ou ne fonctionnait plus, il ne serait pas en mesure de payer.

Il a par la suite contacté des ingénieurs, des environnementalistes et des experts en récupération de données du monde entier pour tenter de mener cette recherche. Il a notamment déclaré : “J’ai convoqué un consortium complet d’experts dans le domaine pour réfuter toute affirmation exprimée par le conseil d’administration”.

Les services de la NASA ont été sollicités

Howell sollicite désormais les services des « experts de la NASA » pour tenter de localiser l’appareil. Selon North Wales Live, l’expert sollicité est Ontrack, une entreprise de récupération de données qui a récupéré le disque dur brûlé de la navette spatiale Columbia qui s’est écrasée sur terre en 2003. Par ailleurs, la société Ontrack estime qu’il y a 80 à 90 % de chances de récupérer l’énorme richesse en bitcoins de James, seulement si, le disque dur n’est pas cassé.

De plus, Howell a déclaré avoir déterminé l’emplacement approximatif du lecteur dans la décharge. D’après lui, il se situe dans une zone de 200 mètres carrés, sous les déchets à environ 15 mètres de profondeur. Globalement, cette “opération de sauvetage” pourrait prendre encore 9 à 12 mois, à condition que le Conseil municipal approuve ses requêtes pour la recherche.

Cela fait un grand “si”. En plus des coûts de recherche estimés, les risques environnementaux doivent également être pris en compte. Le Conseil municipal de Newport a par la suite déclaré dans un communiqué : “Selon notre permis, l’excavation est impossible, et l’excavation elle-même aura un impact environnemental énorme sur les environs. Nous avons donc clairement indiqué que dans cette affaire, nous ne pouvions pas l’aider”.

Récemment, une porte-parole a déclaré: “Le conseil municipal de Newport a été contacté à plusieurs reprises depuis 2014 au sujet de la possibilité de récupérer un matériel informatique censé contenir des Bitcoins”. Et cela n’est pas près de cesser, car d’après James, la valeur de ces bitcoins pourrait atteindre une somme  colossale estimée à un milliard de dollars d’ici quelques années.

Précédent

Places boursières : les marchés financiers européens devraient rebondir

Suivant

Quelles sont les villes à fort potentiel pour un investissement locatif en 2022 ?

Derniers articles de Crypto