5 pays en plus opteront pour la devise légale le Bitcoin (BTC)

/
Crypto Bitcoin
Crypto Bitcoin - ©kevin92, CC0 Creative Commons

Cette affirmation prend en considération les aléas économiques actuels. Alex Hoeptner, PDG de la plateforme d’échange de crypto Bitmex, considère que d’ici la fin de l’année prochaine, au moins cinq pays en plus auront adopté le Bitcoin comme monnaie légale. Le PDG, dont le quotidien repose essentiellement sur la cryptomonnaie, détient une large vision sur l’augmentation des investissements de jours et jours. Il cite trois raisons principales pour lesquelles il en arrive à la conclusion que : “Les pays en développement se lanceront dans la crypto en 2022”.

Selon le PDG de Bitmex, les pays en développement sont les prochains sur la liste d’adoption du Bitcoin

Plusieurs raisons peuvent nous pousser à croire que cette affirmation a un sens. Néanmoins, pour déceler le vrai du faux, il est important de garder en mémoire que tous les citoyens n’ont pas constamment le nez dans la crypto, et que c’est un monde encore à part. Bien que les actifs numériques prennent de l’ampleur de façon fulgurante, adopter un actif numérique comme monnaie légale, comme le BTC, revient à investir auprès d’un produit dont la valeur est totalement fluctueuse. Le Salvador, ayant transformé le fonctionnement de son économie pour l’adoption du Bitcoin, est le premier cobaye.

Les transferts de fonds

Les transferts de fonds représentaient 23 % du PIB du Salvador en 2020, a décrit Alex Hoeptner. Citant des données de la Banque mondiale, les pays à revenu faible et intermédiaire reçoivent environ 75 % du total des envois de fonds mondiaux et que 540 milliards de dollars de transferts ont atteint les pays à revenu faible et intermédiaire en 2020.

Le PDG s’exprime :

Le système actuel de transferts de fonds, dirigé par des fournisseurs de services monétaires comme Western Union en Amérique, arnaque les citoyens en leur facturant une moyenne de 10 % juste pour envoyer de l’argent chez eux le jour ouvrable suivant.

L’inflation

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une inflation pour les pays développés en 2021 à 2,4% et 5,4% pour les pays en développement. Alex Hoeptner explique que les habitants cherchent des alternatives aux monnaies fiduciaires pendant les crises d’inflation. Par exemple, il a déclaré :

Alors que l’inflation a dépassé les 15 % cette année en Turquie, l’adoption de la crypto a augmenté. La Turquie a répondu en interdisant rapidement l’utilisation de la cryptographie pour les biens et services, mais l’inflation est désormais de 19,25%.

Le Bitcoin pourrait bien corriger ce problème avec son offre plafonnée de 21 millions.

Le facteur politique

Alex Hoeptner a expliqué que de nombreux politiciens ou dirigeants étaient suffisamment compétents et avisés, et ont un intérêt majeur à se positionner comme des penseurs progressistes, populistes et new age.

Au cours de la prochaine année, et alors qu’El Salvador résout les problèmes de son déploiement, des politiciens avisés réfléchiront à la manière dont ils peuvent emprunter une voie similaire et à la manière dont cela pourrait leur être bénéfique, ainsi qu’à leurs électeurs.

Cependant, le PDG a mis en garde les populations en expliquant que tout échec de ces dirigeants dans la phase de mise en œuvre peut nuire à une adoption plus large des cryptomonnaies en général. C’est le dilemme dangereux qui nous attend.

Source NewsBitcoin

Précédent

Augmentation des bénéfices pour les banques américaines

Suivant

Immobilier : Quelques conseils avant de rénover son bien

Derniers articles de Crypto