Afyren, le spécialiste de la chimie végétale entre en Bourse

/
biotech
Laboratoire Biotech - ©Felixioncool, CC0 Creative Commons

Après une phase de pause, les cours en bourse s’anime à nouveau. La biotech clermontoise baptisée Afyren a décidé de s’introduire en Bourse. Il s’agit d’une enseigne qui s’est particulièrement destinée dans la conception d’acides organiques biosourcés.

Zoom sur Afyren

Ayant vu le jour en 2012, Afyren est une société biotechnologique de chimie verte, la « green économie ». Elle a été créée dans le but de favoriser l’usage de matières premières végétales au lieu d’opter pour les ingrédients pétro sourcés. Cette société est basée à Clermont-Ferrand et se spécialise dans la technologie de production d’acides organiques biosourcés. Celle-ci se destine pour de nombreux secteurs comme la nutrition, le cosmétique ainsi que la chimie fine.

La première usine se trouvant à Carling-Saint Avold en Moselle a été d’une réussite grâce au financement de Bpifrance. Celle-ci va servir à la fabrication de 7 acides organiques en utilisant de betteraves à sucre.  Ce projet est prévue pour 2022.

Une enseigne pleine d’ambitions

Le projet de l’enseigne AFYREN a pu mobiliser jusqu’à 80 millions d’euros d’investissement. L’entreprise a pu créer 60 emplois. Selon le directeur général chargé de la technologie et de l’innovation, Jeremy Pessiot, AFYREN a déjà gagné 2 fois le concours mondial d’innovation 2030. D’ailleurs, l’ambition de cette société est de participer à un monde sans carbone et entièrement respectueux de l’environnement.

Une entrée en bourse qui va changer le développement de la société

Ce jeudi, un responsable  de l’enseigne Afyren s’engage à l’introduction en Bourse. Cette décision est bien évidemment dans le but d’accélérer de manière efficace son développement. La jeune société mentionnait dans un communiqué que son document de base qui décrit l’opération auprès de la Bourse a été enregistré. Bien évidemment, cela consiste à la première étape de sa décision à introduire en Bourse sur le marché Euronext Growth à Paris.

D’après le président et co-fondateur de la société, Nicola Sordet, cette décision d’entrée en Bourse a été prise suite au projet de la construction de la première usine de production d’acides biosourcés. L’objectif de la société ne s’arrête pas là. 2 nouvelles usines vont être conçues et qui se baseront sur un process innovant, bas-carbone et zéro déchet.

Source Tradingsat

Précédent

Transfert de Cristiano Ronaldo à Manchester United : le titre du club bondit en Bourse

Suivant

Cryptomonnaies : Cuba réglemente les transactions commerciales

Derniers articles de Finance