Aglaé Ventures souhaite investir 100 millions d’euros dans le Web3

/
web3

Aglaé Ventures, société de capital-risque adossée au groupe LVMH et à Bernard Arnault, prévoit d’investir 100 millions d’euros dans des projets prometteurs de Web 3.0 et de crypto-monnaies. Bien que l’information soit encore peu diffusée, des discussions sur le nouveau fonds sont probables dans les prochains jours.

Les informations ne sont pas encore confirmées

The Block rapporte qu’Aglaé Ventures (anciennement Groupe Arnault) va créer un fonds d’au moins 100 millions d’euros pour soutenir les jeunes projets blockchain et de crypto-monnaies.

Aglaé Ventures est une société de capital-risque basée à Paris directement financée par LVMH. Des sources affirment que la nouvelle structure cryptographique sera construite par cette société, qui a déjà derrière elle investi dans certaines entreprises en tant que support de démarrage, telles que Netflix et Spotify. Le tour de table est estimé entre 100 et 110 millions de dollars.

Des sources ont rapporté que le fonds d’investissement investira dans des startups travaillant sur la blockchain et la crypto-monnaie, ainsi que dans des projets décentralisés.

LVMH a déjà montré par le passé qu’il n’était pas désintéressé de la technologie blockchain, alors qu’en février dernier, Bernard Arnault affichait son scepticisme sur des pans du Web 3, affirmant que LVMH se focalisent sur le monde réel et ne souhaitait pas vendre des baskets virtuelles pour 10 euros.

Lorsque le journal The Block a interrogé Vanessa Grellet et Aglaé Ventures sur la rumeur, ils ont tous deux refusé de commenter. Il est probable que nous en entendrons davantage parler à l’avenir.

FlowDesk a obtenu une aide financière d’Aglaé Ventures au début de l’année pour faire un tour de financement de 30 millions de dollars. Dans cet investissement, la société n’a pas eu à mettre son nom sur les documents à la clôture des transactions.

Le milliardaire français va utiliser l’aide apportée à FlowDesk comme une répétition avant de tenter le web 3 pour son fonds d’investissement. A l’origine, cette aide devait être formalisée, mais elle ne l’a pas encore été.

Le fonds recrute des talents du secteur

Au printemps, la firme d’investissement du groupe Arnault a recruté l’ex-directrice de CoinFund, Vanessa Grellet, et l’ancien directeur d’Aave, Jordan Lazaro Gustave, pour diriger ses investissements en la matière.

Lazaro Gustave est à la fois membre fondateur de FlamingoDAO et a également travaillé comme responsable des opérations pour le protocole de liquidité Aave.

ConsenSys est une société mère du portefeuille MetaMask, et Vanessa Grellet y travaille depuis longtemps. Elle est également impliquée dans le fonds d’investissement crypto CoinFund.

Blockworks a interrogé Mme Grellet sur les opportunités potentielles pour la société de capital-risque à l’époque, et elle a pu leur dire ce qu’elle avait ressenti. “Cette société de capital-risque a connu un grand succès dans l’espace Web2 et a embauché un spécialiste pour gérer ses investissements Web3. Ils veulent tous deux aider les fondateurs à exploiter leur entreprise et à les mener du début à la réussite.”

Il existe de nombreux types d’investissements différents, dans l’ensemble du secteur financier. Il s’agit notamment de la banque centralisée, de la DeFi (finance décentralisée), de l’infrastructure Web 3.0 et des outils pour les artistes et les créateurs.

Cette décision n’est pas surprenante, car le capital-risque (VC) concurrent a déployé des initiatives similaires. Effectivement, Bloom Capital a distribué 432 millions de dollars aux entreprises du secteur de la crypto-monnaie en janvier dernier, tandis que Cherry Ventures a investi 34 millions de dollars pour aider à développer l’industrie.

Il semblerait que le bear market que nous vivons actuellement n’arrête pas les capital-risqueurs. En déployant leurs fonds durant une phase de marché compliqué, ces entreprises montrent à quel point cette technologie à de l’avenir.

Précédent

La Banque d’Angleterre relève son taux directeur d’un demi point

Suivant

Crédit Agricole confirme la bonne santé des banques françaises

Derniers articles de Crypto