L’allemagne est en avance concernant l’adoption des cryptos

/
allemagne

Le pays le plus riche d’Europe s’intéresse de plus en plus aux cryptomonnaies selon un rapport de KuCoin, qui a partagé des statistiques encourageantes sur l’avenir des crypto-monnaies en Allemagne. En particulier, 44% des Allemands seraient intéressés pour investir dans les crypto-monnaies dans le cadre de l’avenir de la finance. Selon la même source, 37% des investisseurs allemands en crypto-monnaies négocient des crypto-monnaies depuis plus d’un an. »

Premier pays d’Europe en termes d’adoption

Le rapport annuel de la célèbre plateforme de crypto-monnaie KuCoin vient de montrer le rôle que joue l’Allemagne en tant que “modèle” en matière de crypto-monnaies. Le rapport, intitulé “Into The Cryptoverse 2022”, indique que l’Allemagne est le premier pays européen à reconnaître le Bitcoin comme une “unité de valeur” et peut être classé comme un “instrument financier”.

Les chiffres confirment cette tendance révolutionnaire dans les crypto-monnaies : 44 % des Allemands se disent « incités » à investir dans les crypto-monnaies, et 37 % disent l’avoir déjà fait, selon les résultats de l’étude KuCoin. Ce chiffre est loin des 30% de Français qui envisagent d’acquérir, comme l’a montré le cabinet d’audit KPMG dans un rapport de février 2022 réalisé en partenariat avec Cryptoast.

Le rapport KuCoin a également noté qu’en Allemagne, 69% des investisseurs en crypto-monnaies sont des hommes, mais 53% des femmes interrogées seraient prêtes à l’envisager.

Cependant, le PDG de Kucoin a ajouté: “Malgré une forte demande de crypto-monnaies en Allemagne, le pays n’a pas encore élaboré de réglementation spécifique qui réglemente clairement l’utilisation des monnaies numériques”. Malgré l’importance des crypto-monnaies en tant que solution financière, cette déclaration peut être considérée comme un avertissement.

Certes, l’Allemagne a été le premier pays à reconnaître le Bitcoin en tant qu’unité de valeur et peut être qualifié d’instrument financier. Mais le rapport suggère que jusqu’à présent, les régulateurs locaux ont eu de la chance de réglementer les crypto-monnaies.

BaFin est le régulateur financier fédéral allemand qui réglemente les crypto-monnaies. Elle ne se lasse pas de mettre en garde sur les risques liés aux opérations notamment sur les crypto-monnaies. Néanmoins, il vient de donner le feu vert à Neobank N26 pour lancer le trading de crypto en 2022.

Döhnert-Breyer, directeur général de F5 Crypto, a déclaré : “ Je pense que l’Allemagne cherchera à obtenir une législation favorable à l’investissement dans la cryptographie. Les actions récentes de la BaFin, telles que l’approbation des licences de garde et des jetons de sécurité basés sur le bitcoin, sont des signes prometteurs. En Allemagne, la situation n’est peut-être pas aussi favorable qu’en Suisse ou au Royaume-Uni, mais il y a des progrès sur le front législatif.

Cependant, l’Allemagne est le premier pays au monde à adopter une stratégie de blockchain. Fait intéressant, la position politique de l’Allemagne sur les crypto-monnaies a été discutée lors des récentes élections législatives.

Les investisseurs souhaitent contrôler leur épargne et leurs investissements

Les épargnants souhaitent diversifier leurs avoirs et protéger leur épargne en attendant les grandes décisions gouvernementales. Quand on leur parle d’inflation, d’or et de crise financière, ils pensent immédiatement aux cryptomonnaies.

La jeune génération d’investisseurs en est un exemple, car nombre d’entre eux ont déjà investi dans les crypto-monnaies. Au final ce n’est pas surprenant, l’Allemagne a une bourse très active avec des investisseurs locaux et étrangers et l’éducation financière est très différente de la France.

Le PDG de Kucoin, Johnny Lyu, a confirmé ces affirmations dans le rapport : « Les cryptomonnaies sont très populaires parmi les partisans de la stratégie d’accumulation, en particulier parmi la jeune génération. Ils préfèrent épargner seuls pour leur retraite et diversifier leur épargne grâce à l’utilisation de ces dernières.»

Récemment, les plans européens visant à interdire toutes les crypto-monnaies fonctionnant sur un système de preuve de travail (PoW) ont été rejetés. Réglementer les crypto-monnaies, c’est aussi permettre à chacun de se démocratiser.

Précédent

L’Etat de Washington adopte un décret favorisant les cryptomonnaies

Suivant

Le navigateur Opera souhaite favoriser l’accès à la blockchain et au Web 3.0

Derniers articles de Crypto