Anonymous offre 52 000$ en Bitcoin par char russe offert à l’Ukraine

/
char russie

Le groupe Anonymous rassemble des pirates informatiques du monde entier. Le groupe vieux de dix ans entend jouer un rôle dans le conflit entre la Russie et l’Ukraine. En conséquence, Anonymous a annoncé plusieurs cyberattaques ciblant des personnalités clés du régime russe. De plus, le groupe s’est engagé à offrir une récompense de 52 000 $ en bitcoins à tous les soldats russes qui se sont rendus à l’armée ukrainienne et ont livré des chars à l’armée ukrainienne.

Anonymous déclare une cyber-guerre contre la Russie

Les alliés de l’Ukraine essaient d’empêcher l’agression russe, non seulement par les armes et la confrontation directe, mais aussi par des frappes numériques. Il y a quelques jours, le vice-Premier ministre ukrainien Mikhailo Fedorov a annoncé que le gouvernement formerait une armée informatique. “Nous avons besoin de talents numériques. Chacun aura une mission. Nous continuons à nous battre sur le front de la cyber”, a déclaré l’homme politique.

Anonymous, un groupe international de hackers, a également mené de nombreuses cyberattaques contre la Russie. En seulement deux jours, le groupe a infiltré plus de 300 cibles russes, récoltant plus d’un milliard de roubles (environ 10 millions de dollars).

Le groupe Anonymous existe depuis plus de dix ans. Il s’agit d’un groupe de hackers qui s’opposent à la brutalité autoritaire des gouvernements. Le groupe de hackers qui s’est fait légèrement oublier récemment, est réapparu, et il vient de déclarer la guerre à la Russie. Par conséquent, le groupe a l’intention de mener des cyberattaques contre les personnalités les plus importantes de Russie.

Alors Anonymous a promis aux dirigeants russes que tant que les forces russes continueront d’envahir l’Ukraine, il y aura des “cyberattaques du monde entier”. Les pirates du monde entier attaqueront les sites Web du gouvernement russe, a expliqué le groupe dans une vidéo sur Twitter.

Le narrateur de la vidéo s’empresse de souligner que bon nombre des pirates d’Anonymous sont eux-mêmes russes et ne laisseront pas les actions de leur gouvernement impunies.

52 000 dollars par char et soldat russe

Mais la bataille d’Anonymous ne s’arrête pas là. Le groupe souhaite offrir des primes aux soldats russes qui veulent déposer les armes. Les hackers offrent notamment l’équivalent de 52 000 dollars en Bitcoin à tout soldat russe qui souhaite rendre son char.

Les soldats doivent planter un drapeau blanc sur le char et dire le code “million” lorsqu’ils se rendent pour être reconnus par le groupe et recevoir cette récompense. “Pour les soldats russes qui veulent vivre avec leurs familles, leurs enfants et ne pas mourir, la communauté mondiale d’Anonymous a collecté 1 225 043 RUB de BTC pour vous aider”, a déclaré Anonymous.

Anonymous poursuit en indiquant que si Vladimir Poutine n’arrête pas l’invasion de l’Ukraine, le dirigeant russe “fera face à des cyberattaques sans précédent de tous les coins du monde”.

Bien qu’il n’y ait pas de lutte armée directe contre les troupes russes en Ukraine, les “grandes puissances” ont déclaré la guerre économique à la Russie. L’Union européenne a interdit les transactions avec la banque centrale russe dans le but de rompre ses liens monétaires avec l’Europe occidentale.

Des mesures similaires ont également été introduites au Royaume-Uni. Le Premier ministre Boris Johnson a spécifiquement annoncé que les banques russes seraient exclues du système financier britannique.

Les États-Unis ont également adhéré aux sanctions, privant plus d’une douzaine de grandes entreprises publiques de l’accès au financement américain. Il s’agit notamment du groupe énergétique Gazprom et de la plus grande institution financière russe Sberbank.

Ces embargos ont poussé de nombreux Russes à se tourner vers les crypto-monnaies comme outil financier alternatif. Malgré de nombreux appels à cesser de servir ces utilisateurs, les principales plateformes d’actifs numériques, dont Binance et Kraken, ont refusé de bloquer les utilisateurs russes.

Précédent

Guerre en Ukraine : comment protéger ses placements contre l’inflation ?

Suivant

Le FMI alerte sur les conséquences économiques et financières de la guerre en Ukraine

Derniers articles de Crypto