Assurance emprunteur : amélioration de l’information des assurés

/
assurance emprunteur
Assurance emprunteur - ©Gabrielle Henderson, CC0 Creative Commons

Le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) souhaite apporter l’amélioration de l’information des emprunteurs. C’est de cette manière que celui-ci a mis en place de nombreuses recommandations adéquates à la garantie invalidité ainsi que le mode de tarification des primes de l’assurance.

Des recommandations mises en avant

Au sein d’un cadre d’un comité plénier qui s’est déroulé le 12 octobre 2021, le Comité Consultatif du Secteur financier (CCSF) a mis en avant de nombreuses recommandations qui permettent d’apporter d’amélioration de l’information des emprunteurs disposant d’une assurance emprunteur. C’est en effet la meilleure option pour optimiser la comparabilité des offres.

À savoir que l’ensemble des recommandations proposées par CCSF résultent du bilan du marché de l’assurance emprunteur réalisé en 2020. À titre de rappel, la réalisation de ce dernier s’est faite à la demande du ministre de l’Économie, Bruno le Maire.

Des difficultés lors d’indemnisation sur la couverture d’invalidité

Le comité reste conscient des différentes difficultés d’indemnisation concernant la couverture d’invalidité. C’est la raison pour laquelle celui-ci a mis en avant ses réclamations. Il se peut que l’assuré n’ait pas connaissance aux limites de sa couverture de la garantie invalidité souscrite. Aussi, cette dernière peut être faiblement couvrante. Effectivement, il existe des assurés qui appartiennent à la catégorie 2 par la Sécurité sociale et qui ne présentent aucune couverture de la garantie invalidité. Pourtant, son contrat d’assurance emprunteur reste en mesure de lui couvrir au titre de la garantie d’incapacité.

À titre d’information, sachez que les catégories d’invalidité existent en 3 types. Chacun des types présente leur avantage spécifique.

Mettre au clair le contrat

Selon le CCSF, si la garantie « invalidité » du contrat d’assurance emprunteur présente une différence par rapport à celle qui est retenue par la Sécurité Sociale, il est d’une grande importance de mettre au clair le contrat. Ce dernier doit contenir la reconnaissance d’un état d’invalidité  par l’un des organismes.

À savoir que la tarification des assurances emprunteur existe en 2 formules : la prime fixe ainsi que la prime variable. À savoir que ces tarifications présentent une liaison sur la durée de remboursement du prêt qui est en moyenne de 8 années. Il est aussi possible d’évaluer le coût de l’assurance emprunteur en tenant en compte des éléments clés, notamment le prix.

Source Lafinancepourtous

Précédent

Shiba Inu bondit de 70 % pour dépasser la valeur marchande de Robinhood, là où il n’est pas (encore) répertorié

Suivant

La mise à niveau d’Ethereum 2.0 Altair a réussi, mais l’ETH tombe à 4 000 $

Derniers articles de Finance