Assurance maladie : zoom sur les complémentaires

assurance maladie complémentaire
Complémentaires Assurance maladie - ©Online Marketing, CC0 Creative Commons

L’Assurance maladie coûte de plus en plus chère et beaucoup de ménages ont du mal à l’acquérir. De nombreuses personnes affirment que celle-ci se montre de moins en moins efficace. C’est pourquoi Daniel Rosenweg, journaliste au Parisien et spécialiste en économie de santé, a détaillé dans son Livre (très) noir des mutuelles ce type d’assurance. Selon son étude, la montée considérable de l’assurance maladie est sans doute due à la taxe Covid.

Le constat de Daniel Rosenweg

Le spécialiste en économie de santé et le journaliste, Daniel Rosenweg a mis en avant ses pensées à propos de la montée des prix de l’assurance santé dans son Livre (très) noir des mutuelles.  Selon lui, c’est la taxe Covid qui a été mise en place par l’État est l’une des causes majeures du tarif exorbitant pour ce type d’assurance. Effectivement, celle-ci ne peut en aucun cas couvrir les économies substantielles. Aussi, les plafonds de prix et de remboursement instaurés pour le 100% Santé contribuent également à la montée de l’Assurance santé.

Une inégalité considérable

L’inflation de l’Assurance santé n’est pas la même pour tous les ménages. En effet, les bénéficiaires de contrats collectifs d’entreprise profitent d’une très bonne protection de la montée des prix. À l’encontre, les autres ne peuvent bénéficier que d’une couverture à titre personnel. Pourtant, celle-ci ne peut pas les protéger contre les montées de prix. Face à cette inégalité, 11 millions de personnes ne disposent pas encore d’une assurance santé.

Selon le calcul de Daniel Rosenweg, les complémentaires santé ont pu bénéficier en 2019 plus de 38,4 milliards d’euros par an. Pourtant, ceux-ci n’ont offert que 30,3 milliards qui se présentent sous forme de prestations. Face à cela, les contrats individuels proposent de taux de redistribution les plus faibles.

En ce qui concerne les frais

D’après les calculs de Daniel Rosenweg, il y a une différence de prix de 8 milliards. Ceux-ci restent sûrement utiles pour assurer les frais de gestion qui ne cessent de monter en flèche. En ce qui concerne les frais d’acquisition, notamment les publicités, leur coût reste le même pour tous les contrats. Face à ce phénomène, le spécialiste de l’économie de la santé souhaite qu’une refonte totale du système de financement des soins ait lieu.

Source Quechoisir

Précédent

Coinbase publie 4 propositions pour règlementer la crypto

Suivant

Les acteurs importants investissent, le Bitcoin est en hausse avec 254 nouveaux entrant sur le marché

Derniers articles de News