L’avenir des actifs numérique dépasse la première crypto : le Bitcoin 

/
Crypto Bitcoin
Crypto Bitcoin - ©QuinceCreative, CC0 Creative Commons

Alors que le Bitcoin est l’actif numérique le plus connu, il n’est pourtant qu’une classe d’actifs parmi tant d’autres. Le marché de la cryptomonnaie s’étend de plus en plus pour faire évoluer les services financiers à l’échelle mondiale. Pour le secteur financier, la blockchain nous mène à une intersection d’envergure.

Quel avenir pour notre façon de gérer l’argent ?

Nous en sommes à un tournant historique au sein de laquelle tous les changements sont possibles. Une chose est sûre, l’efficacité et l’innovation de la technologie influenceront bien au-delà les secteurs financiers traditionnels. Depuis une dizaine d’années, la cryptomonnaie opère en première ligne chez les petits et grands investisseurs qui ont la possibilité d’investir dans un monde financier très vaste. Le changement est garanti, mais vers quel chemin allons-nous nous diriger ?

L’industrie des actifs numériques arrive à maturité

La blockchain est une technologie très intéressante pour de nombreux secteurs d’activité, au-delà de son utilisation pour les marchés financiers. Plus efficace et plus sécurisée que les programmes qui définissent actuellement nos systèmes économiques, juridiques et politiques, les transactions de toutes sortes peuvent être effectuées sous la technologie de la blockchain. Harvard Business Review utilise une métaphore pour exprimer cette différence, il compare les « anciennes structures financières » à des embouteillages aux heures de pointe, qui empêchent le passage des voitures de course de Formule 1. Le magasine ajoute que pour une entrée majeure dans un monde numérique, la façon dont nous réglementons et maintenons le contrôle administratif doit changer.

De génération en génération, les technologies ont mis à jour la façon dont nous effectuons les transactions financières. La carte de crédit moderne existe depuis la fin des années 1950, la première vente appropriée sur Internet a été réalisée en 1994, PayPal a été fondé en 1998 et est devenu public et a été vendu à eBay en 2002, et Satoshi Nakamoto a lancé la révolution de la Blockchain en 2008. Aujourd’hui, les poids lourds de la finance ne sont plus sur la touche. En outre, une bonne partie des plus grandes banques du monde sont déjà à cette nouvelle technologie d’une certaine manière.

Les premières réglementations internationales ont été promulguées au Japon en 2016 après des piratages contre des échanges de cryptomonnaies, dont un vol de 850 000 BTC contre Mt. Gox. Puisque le succès de tout marché financier repose sur sa prévisibilité, sa sécurité et son efficacité générale, les régulateurs continuent d’envisager l’orientation et la viabilité de leur implication.

Les gouvernements et les entreprises veulent s’assurer que les investisseurs bénéficient de certaines protections sur les marchés, quel qu’il soit, pour susciter leur participation. Sans réglementation, les acteurs du marché peuvent être exposés à des risques à long et à court terme.

De plus, un ensemble égal de règles doit subsister au sein des différents groupes. D’autant plus que les acteurs majeurs qui pourront décider de l’avenir de la cryptomonnaie sont les citoyens et divers investisseurs.

Un langage en évolution pour les actifs numériques

À mesure que le marché murit, l’industrie de la cryptomonnaie subit une évolution de langage. La réglementation et l’adoption généralisée changeront la façon dont les médias et le public perçoivent et parlent des actifs numériques. Pour une utilisation plus globale il est essentiel que le monde se sente à l’aise avec son utilisation, la communication étant un des aspects majeur du succès. L’évolution du langage agit en concertation avec les grands investisseurs qui voient la valeur de la blockchain sur le long terme. La technologie Blockchain peut changer le monde, et pas seulement via la cryptomonnaie.

Une technologie novatrice derrière la crypto : la blockchain

Il a été découvert, au cours des dix dernières années, que les clients sont de plus en plus attirés par la technologie capable de résoudre des problèmes complexes. Les différentes monnaies numériques ne s’utilisent pas toutes de la même façon et les cas d’utilisation sont divers. Par exemple, le Tether (USDT) fonctionne pour payer les salaires en dollars américains, évitant ainsi la volatilité du Bitcoin.

La blockchain consiste à résoudre des problèmes et non pas à conquérir le monde ou remplacer les banques. Bien que BTC soit peut-être l’actif numérique le plus reconnaissable, car il est reconnu et arrivé en premier, ce n’est qu’une classe d’actifs parmi tant d’autres.

Alors à quoi ressemble l’avenir ?

Le Congrès a ouvert les portes aux législateurs plus tôt cette année lorsque le Sénat a adopté un projet de loi sur les infrastructures qui contenait un amendement apportant un nouvel examen minutieux à l’industrie de la cryptomonnaie.

L’industrie mature des actifs numériques a commencé à émerger au cours des dernières années, apportant avec elle une synergie de langage qui est devenue plus sophistiquée et a invité un public plus large à notre table. Les atouts et les connaissances que ce nouveau public apporte, à leur tour, une grande confiance dans tous les secteurs. Cette confiance conduira à l’adoption de la technologie blockchain apporter des solutions rêvées !

Source CoinTelegraph

Précédent

Crypto : Le cours du Shiba INU serait-il une menace pour l’héritage de Dogecoin ?

Suivant

Épargne : Malakoff Humanis lance un partenariat avec Sienna Investment Managers

Derniers articles de Crypto