Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Baisse du baril de brut et résultats trimestriels de l’économie réelle

dans Finance/News

L’économie se trouve prise dans un étau. Elle est aujourd’hui coincée entre les récentes mesures gouvernementales en faveur des banques qui pourront à nouveau soutenir les marchés en injectant plus aisément du crédit.

Les résultats trimestriels de géants industriels qui sont assez pessimistes et la baisse du baril de brut synonyme d’une demande plus faible des matières premières de la part du secteur industriel…

C’est dans ce contexte cultivant certains paradoxes que le CAC abandonne pour l’heure 2.62 % à 3 384 points dans le sillage des bourses asiatiques qui à l’instar du Nikkei qui a perdu près de 9 % plongent en raison du fort recul de l’or noir. Même l’anticipation de l’OPEP de réduire se production pour enrayer la chute des cours n’aura pas eu raison de la dégringolade du pétrole. Le baril cote 69 $…

Les investisseurs sont réellement entre deux eaux avec des titres bancaires qui sont fortement remontés hier en raison de l’annonce de Christine Lagarde de prêter 10.5 milliards d’€uros aux six plus grandes banques françaises. Rappelons brièvement qu’il ne s’agit pas d’une recapitalisation partielle des banques par l’Etat, mais d’un prêt. L’Etat va prêter de l’argent sous la forme de titres de dette subordonnée. Il s’agit d’instruments financiers proches d’obligations ou d’actions. L’opération sera rentable pour l’Etat puisque ce prêt est consenti à près de 8 % ! En contre partie, les banques devront alimenter le robinet du crédit.

De son côté, la FED vient d’annoncer la création d’une facilité de crédit pour les fonds monétaires. Les Américains l’appellent Money Market Investor Funding Facility : il s’agit de créer des liquidités à tout prix favorisant là encore le soutien en matière de crédit auprès des entreprises de l’oncle Sam !

Autre point important : les résultats trimestriels des grandes entreprises. On a eu un aperçu de leur effet avec les annonces de Valeo hier. Aujourd’hui, d’autres résultats sont attendus…

Notons le rachat de la branche germanique de Citigroup par le Crédit Mutuel qui devrait bien se comporter sur les marchés, malgré la décote du titre de AA à A+ par Standard & Poor. Le billet vert continue sa progression à 1.28 dans sa parité avec la monnaie européenne ce qui devrait plus que jamais soutenir le jeu des échanges commerciaux.

Derniers articles de Finance

Aliquam in venenatis, tristique et, massa at ut elementum
Retour en haut