La Banque d’Angleterre relève son taux directeur d’un demi point

//
big ben royaume uni

La Banque d’Angleterre (BoE) a relevé jeudi son taux directeur à 1,75 %. Elle souhaite contenir l’inflation, qui pourrait bientôt dépasser 13 %. Elle prédit que le Royaume-Uni est sur le point de tomber en récession.

Le taux directeur grimpe à 1,75%

En décembre dernier, la Banque d’Angleterre (BoE) a relevé ses taux pour la première fois. Elle a été la première des grandes banques centrales à le faire. Cette semaine, elle a encore augmenté ses taux en procédant à la plus importante hausse en 27 ans.

Le comité de politique monétaire composé de neuf personnes a décidé à l’unanimité d’augmenter leurs taux directeurs de 50 points de base, portant leur taux de référence à 1,75 %. Cette fois, par rapport aux augmentations régulières et progressives, une hausse plus importante a été effectuée. Une majorité d’opérateurs de marché et d’économistes s’attendaient à ce que cette décision soit prise.

La Banque d’Angleterre (BoE) doit lutter contre la hausse des prix à la consommation comme le font la Réserve fédérale américaine et la Banque centrale européenne. La “Vieille Dame de Threadneedle Street” affirme que l’inflation pourrait atteindre plus de 13% en octobre, ce qui serait son plus haut niveau depuis 40 ans. En juin, il était déjà remonté à 9,4 % sur un an. Si nécessaire, la banque centrale prendra des mesures énergiques pour lutter contre l’inflation.

« La plus récente augmentation des prix du gaz a conduit à une nouvelle détérioration significative des prévisions économiques pour le Royaume-Uni et le reste de l’Europe », indique la banque dans son communiqué.

La Banque centrale britannique a relevé son taux d’intérêt six fois de suite, avant même que la Banque centrale européenne n’augmente une seule fois son taux d’intérêt. Cette décision porte les coûts d’emprunt au Royaume-Uni à leur plus haut niveau en 13 ans, car l’inflation et les prévisions futures sont assez sombres.

La situation économique se dégrade en Angleterre

Au cours de la conférence de presse, le gouverneur a tenté d’être le plus pédagogique possible. Il a répondu aux préoccupations des personnes qui se demandent pourquoi les taux augmentent maintenant et son effet sur la vie quotidienne. Il a souligné que les moins riches étaient particulièrement touchés par l’inflation des biens essentiels.

Ben Broadbent, membre du Comité de politique monétaire, a également ajouté que “notre travail consiste à empêcher l’inflation de durer plus de 2-3 ans plus tard, comme ce fut le cas dans les années 70”.

Depuis l’invasion russe de l’Ukraine, les prix du gaz ont grimpé en flèche. Cela pourrait entraîner une augmentation de 75 % du prix maximal de l’électricité que les consommateurs devraient payer en octobre. Ce serait une énorme augmentation de prix. La Banque d’Angleterre estime que l’économie britannique se contractera de 2,1 % d’ici la fin de 2023 et que le chômage augmentera à partir de son niveau actuel.

Créée à l’origine en 1694, la Banque d’Angleterre est la banque centrale du pays. La Banque d’Angleterre a un caractère indépendant, distinct du gouvernement. La hausse de 0,5 point de leur taux directeur, ainsi que la prévision par la banque d’une récession, provoquent une polémique sur l’indépendance de la banque.

La ministre des Affaires étrangères Liz Truss, qui pourrait remplacer Boris Johnson au 10 Downing Street à la tête du parti conservateur, a vivement critiquée l’institution jugeant que la Banque d’Angleterre n’agit pas assez rapidement face à la forte augmentation de l’inflation.

Suite à cette décision, le rendement du Trésor à 10 ans est tombé en dessous du rendement à 2 ans pour la première fois depuis 2019. Cette inversion de la courbe des rendements tend à refléter les inquiétudes des investisseurs concernant « l’activité économique ».

Précédent

Crypto : BlackRock et Coinbase deviennent partenaires pour favoriser l’investissement des institutionnels

Suivant

Aglaé Ventures souhaite investir 100 millions d’euros dans le Web3

Derniers articles de Banques