Boursorama intéressée pour racheter la banque en ligne ING

/
Banque ING
Banque ING - ©Ceescamel, Wikimedia CC BY-SA 4.0

ING, un groupe néerlandais projette de vendre son activité de banque de détail en France. De nombreuses informations prédisent que la banque en ligne Boursorama Banque souhaite le racheter.

ING cède ses activités bancaires

Le 17 juin 2021, le groupe néerlandais a lancé une revue stratégique sur tout ce qui concerne son activité de banque en ligne à travers toute la France. Malgré les nombreuses stratégies adaptées, l’avenir du groupe ING se révèle être incertain. C’est la raison pour laquelle il se lance dans une restructuration pour la vente de cette branche.

Ce projet de rachat n’est encore pas définitif étant donné que les 700 salariés ainsi que les plusieurs clients du groupe ne sont pas encore renseignés.

Boursorama souhaite le racheter

En principe, le groupe néerlandais doit être alerté par les offres indicatives qui mettent en évidence les propositions des groupes qui souhaitent le racheter. Parmi ceux-là, il y a Boursorama qui reste son redoutable concurrent. Cette banque en ligne va sûrement participer au premier tour d’offres.

À savoir que Boursorama ne cesse de trouver des moyens pour augmenter sa capitalisation. Connue comme étant la banque en ligne la moins chère de la France, elle jouit actuellement des centaines de millions de clients. Depuis 2016, le nombre de ces derniers a été multiplié par 4 depuis 2016. Certes, le rachat d’ING reste une des meilleures solutions à la banque en ligne Boursorama d’avoir une meilleure opportunité de se développer considérablement dans leur secteur.

De multiples avantages

Le rachat des activités de banque en ligne ING promet de multiples avantages à Boursorama Banque. C’est en effet une meilleure solution pour s’échapper des frais d’acquisition client de ce dernier.

Sachez que ces frais représentaient 40% des dépenses de l’institut bancaire en ligne en 2019. Racheter les activités bancaires d’ING promet de nouveaux dossiers, notamment pour le Groupe Société Générale. De plus, le portefeuille d’activités du groupe coûte environ 20 milliards d’euros. En principe, la moitié de ces dépôts dérivent des livrets A ou des PEL.

Ce n’est pas seulement Boursorama Banque qui s’intéresse au rachat des activités bancaires d’ING. Parmi les intéressés, il y a la BNP Paribas, le Crédit Mutuel, le BPCE ainsi que la Banque Postale.

Source Moneyvox

Précédent

Minage de Bitcoin à la sauce Nucléaire

Suivant

Bourse suisse : une légère baisse ce mardi à l’ouverture

Derniers articles de Banques