Une banque envoie 155 millions d’euros à ses clients pour Noël

/
argent billets euros

Le 25 décembre 2021, 75 000 paiements effectués par les 2 000 clients professionnels de Santander ont été copiés par erreur sur les comptes de leurs bénéficiaires. Une erreur qui a coûté à l’agence 130 millions de livres. L’agence fait de son mieux pour récupérer l’argent, mais ce n’est pas sans difficultés. C’est la filiale britannique de la banque espagnole Santander qui a commis cette grave erreur. D’abord par la somme qu’elle représente, environ 130 millions de livres, soit environ 155 millions d’euros. Mais également par sa taille car, selon les données de la BBC, le nombre de personnes touchées est d’environ 75 000. Tour d’horizon sur le phénomène.

Un cadeau de Noël… qui n’en est pas un

Dans des milliers de familles, des personnes ont sans aucun doute cru au Père Noël pendant au moins quelques heures. Au matin du 25 décembre, Santander a involontairement alloué pas moins de 130 millions de livres (soit plus de 154 millions d’euros) à un total de 75 000 comptes. Soit environ 2 000 euros par compte en moyenne.

Selon un porte-parole de la banque basé dans la ville espagnole du même nom, l’erreur provenait d’une duplication accidentelle de la ligne correspondant aux salaires perçus par les 75 000 personnes finalement liées. Lorsque l’employeur a transféré le salaire de décembre, Santander Bank a systématiquement doublé le salaire.

Malheureusement, pour ces chanceux éphémères, cette augmentation de salaire de 100 % n’est que le résultat d’une erreur. La banque va désormais devoir travailler dur pour récupérer l’argent envoyé par erreur.

Comme la plupart des comptes qui ont reçu ces transferts accidentels n’appartiennent pas à Santander, la tâche devient plus compliquée.

Une erreur pas simple à réparer

Depuis le jour où l’institution bancaire a été maudite, le personnel de la Banque Santander fait de son mieux pour récupérer l’argent. Mais il s’avère que cela est beaucoup plus difficile que prévu, car selon The Times, quotidien britannique de centre-droit fondé dans les années 1785, une grande partie des fonds transférés accidentellement a été déposée sur les comptes de banques concurrentes.

Au 30 décembre 2021, cinq jours après le transfert accidentel, la banque n’avait pas fourni à son équipe d’explications précises ou d’accord détaillé visant à récupérer les fonds.

Cependant, du côté de Santander, la banque espagnole a annoncé avoir entamé des discussions avec d’autres banques telles que Barclays, HSBC, NatWest, Cooperative Bank ou encore Virgin Bank, pour leur demander de coopérer. Chacun d’eux sera en effet chargé de récupérer les trop-perçus dans leurs comptes de garde.

Très récemment, la banque a déclaré dans un communiqué de presse : “Nos clients n’ont pas été lésés et nous ferons tout notre possible pour coopérer avec de nombreuses banques à travers le Royaume-Uni pour reprendre les fonds versés dans les prochains jours”.

En cette période de fête, que se passera-t-il si certains clients prétendent avoir dépensé l’argent qu’ils ont reçu et ne peuvent pas les rembourser ? Aucune information n’a été précisée pour l’heure. Cependant, il y a fort à parier qu’une solution sera trouvée et que ce ne soit finalement qu’un cadeau empoisonné.

Un cas pas si isolé

Cette erreur bancaire n’est toutefois pas isolée. Aux États-Unis en particulier, de nombreuses erreurs impliquant d’énormes sommes d’argent ont été commises au cours de ces dernières années.

D’autres faits similaires se sont déjà produits dans le passé. Par exemple, il y a quelques mois, un couple de Bâton Rouge, en Louisiane, est devenu milliardaire pendant quatre jours après avoir bénéficié d’une erreur bancaire de 50 milliards de dollars.

Autre petite anecdote marquante, il y a deux ans, en 2019, un couple de Montoursville dans le nord-est des États-Unis était mystérieusement crédité de la somme colossale de 120 000 $, tandis que la grande banque américaine Citigroup remettait 900 millions de dollars à plusieurs fonds de manière involontaire.

Précédent

Les spécialistes de BofA Securities prédisent une chute des actions en 2022

Suivant

La stratégie fiscale d’Amazon fait polémique sur Instagram

Derniers articles de Banques