Les banques françaises vont étudier la mise en commun de leur automate bancaire

/
la défense, banques
Banques Française, quartier de La Défense, Paris - ©Thomas Birke, FlickR Creative Commons

Mardi dernier, les 3 principales des banques en France : BNP Paribas, Crédit mutuel et Société Générale étudient la mutualisation de leur automate. Il s’agirait d’un partage qui offre la possibilité aux clients de profiter d’un accès gratuit sur la totalité des services proposés par ces banques.

Un projet va être lancé

Les banques de France sont toujours à la recherche de meilleurs services pour satisfaire au mieux leurs clients. C’est pourquoi mardi matin les 3 grandes institutions bancaires françaises : BNP Paribas, Crédit Mutuel et Société Générale annoncent étudier la mise en commun de leur automate bancaire. Grâce à cela, leurs clients pourraient profiter gratuitement de tous les services de la banque concernant les automates communs. Ces derniers concernerait le dépôt ainsi que le retrait d’espèces, le dépôt de chèques et la consultation de comptes. Egalement la possibilité d’imprimer leur RIB.

Un projet qui fera l’office d’une bonne étude

C’est un projet qui se trouve au stade de la réflexion qui va bien évidemment se réaliser sur le long terme. Il ne sera pas mis en place avant la fin de cette année 2021. Effectivement, il doit faire l’office d’une bonne étude jusqu’en décembre 2021. Si le résultat de l’étude est favorable, le lancement serait à l’ordre du jour en 2023. Comme les questions matérielles et d’infrastructures sont en plein cœur de l’étude du projet, celle-ci doit faire l’office d’une réflexion commune. Effectivement, les instituts bancaires étudient fortement les instances réglementaires.

Le projet permet de s’adapter à l’évolution des moyens de paiement. En prenant par exemple, le recours au paiement par espèce est de plus en plus remplacé par le paiement sans contact.

la BPCE est intéressé

Ce projet de mise en commun reste entièrement ouvert aux autres banques. La BPCE est très intéressé en affirmant qu’elle a déjà pensé à cela. Ce fait a été affirmé par Laurent Benatar, le directeur général  technologies et opérations du groupe BPCE. Ce projet convient parfaitement aux réseaux de la BPCE. Cette dernière a en effet déjà lancé une solution concernant cela dès 2019 en partenariat avec Brink’s France. Ce partenariat met en avant l’exploitation ainsi que la gestion dynamique des automates des 2 réseaux ainsi que l’ensemble des banques du groupe.

Source Agefi

Précédent

L’US Bank annonce un nouveau service de garde Bitcoin 

Suivant

Montant assurance auto & habitation pour 2022

Derniers articles de Banques