Biden demande un effort sans précédent pour réguler les cryptos !

/
Biden

Le bitcoin et les crypto-monnaies font l’objet d’un examen sans précédent. Cet intérêt particulier survient après l’effondrement de l’un des principaux échanges de crypto-monnaies FTX. Les appels à des contrôles réglementaires plus stricts se sont multipliés. Le montant perdu par FTX et sa société sœur Alameda Research a atteint des niveaux significatifs. Par conséquent, cette faillite pourrait menacer l’ensemble du marché des crypto-monnaies.

L’actu des cryptos fait le bonheur des régulateurs

Les effondrements successifs de LUNA, Celsius et FTX ne laisseront pas seulement de profondes cicatrices sur les portefeuilles des investisseurs. Peut-être plus fondamentalement, cette série de fiascos a ouvert la voie aux régulateurs de tous bords, qui n’en demandaient pas autant, pour enfin avoir une chance de réprimer l’industrie du bitcoin et de la crypto-monnaie. Une industrie certes volatile, mais surtout une menace unique pour un ordre financier établi particulier.

Le président Joe Biden a rédigé aujourd’hui un nouveau projet de loi exhortant les pays à développer une réponse réglementaire internationale forte et coordonnée à la menace de la crypto-monnaie.

Après le dernier sommet du G20 à Bali, le président américain Joe Biden a publié une longue déclaration sur le site Web de la Maison Blanche, exprimant le besoin urgent d’une réponse forte et coordonnée aux risques posés par le Bitcoin et l’industrie de la cryptographie.

« Nous accueillons favorablement les travaux en cours du FSB et des organismes internationaux de normalisation pour faire en sorte que l’écosystème des crypto-actifs, y compris les monnaies dites stables, soit étroitement surveillé et soumis à une réglementation, une supervision et un contrôle solides afin d’atténuer les risques potentiels pour la stabilité financière. Nous accueillons favorablement l’approche proposée par le CSF pour établir un cadre international complet de réglementation des activités liées aux crypto-actifs, fondé sur le principe “même activité, même risque, même réglementation”. »

Ils voient donc la nécessité de renforcer les résultats réglementaires et de soutenir des règles du jeu équitables en exploitant les avantages de l’innovation. Le secrétaire au Trésor américain est également intervenu, notamment en réponse à la chute de FTX.

Janet Yellen estime que l’incident démontre la nécessité d’une surveillance plus efficace du marché de la crypto-monnaie. Elle a également ajouté que les mêmes protections offertes par les marchés traditionnels devraient également s’appliquer aux crypto-monnaies.

Assurer l’intérêt des politiciens avant tout

Il convient de se rappeler que le G20 est un forum de gouvernance économique mondiale qui réunit chaque année des représentants nationaux et ministériels des nations les plus puissantes du monde.

Par conséquent, la chute de FTX peut être considérée comme le coup d’accélérateur qu’il fallait au puissant pour s’unir afin d’établir une réglementation commune de l’industrie de la crypto-monnaie.

Malgré les bonnes intentions des entreprises opérant dans l’espace des crypto-monnaies, la réglementation ne peut pas être établie immédiatement. Cela ne pourra se faire qu’après la démocratisation des intérêts des politiciens du secteur.

De plus, les technologies liées à la blockchain évoluent très rapidement et les réglementations doivent être mises à jour régulièrement pour éviter que les lois ne deviennent obsolètes, plutôt que des votes hâtifs. Par conséquent, les recommandations formulées dans le document du G20 ne sont que des suggestions pour que les pays élaborent leurs propres réglementations.

Aujourd’hui, chaque pays applique sa propre législation, qui n’est pas harmonisée au niveau mondial : uniquement au cœur de l’Union européenne, jusqu’à récemment, une proposition de règlement (MiCA) a été adoptée pour normaliser les règles existantes de l’UE pour le secteur de la crypto-monnaie.

Mais avant de réglementer, encore faut-il distinguer la finance traditionnelle de la finance décentralisée. A ce niveau là, les acteurs de la finance traditionnelle et les régulateurs ont encore des efforts à faire pour comprendre les enjeux de cette nouvelle technologie.

Précédent

Bourse : Holcim quitte Euronext Paris

Suivant

Le FMI met en garde la France en demandant de resserrer la politique budgétaire

Derniers articles de Crypto