Bill Gates démonte les NFTs dans une interview

/
bill gates nft

Le milliardaire technologique Bill Gates n’a pas mâché ses mots à l’encontre des NFT et des crypto-monnaies. D’après lui, ils sont “100% basé sur la théorie du plus grand imbécile”, un concept financier où même des actifs surévalués peuvent peuvent rapporter de l’argent à condition de trouver un plus gros imbéciles à qui les vendre.

Spéculer sur les NFTs, différents de la spéculation boursière ?

En un peu plus d’un an, le marché NFT a explosé à l’échelle mondiale. Si certains adhèrent au concept, d’autres sont tout le contraire et y sont très opposés. Les jetons non fongibles ne sont clairement pas du goût de Bill Gates.

S’exprimant lors d’un événement sur le changement climatique cette semaine, le fondateur de Microsoft n’en a fait aucun secret. Selon lui, les NFT sont basés sur la théorie du “plus grand imbécile”. Évidemment, le concept s’applique à la spéculation, et tant que vous trouvez des acheteurs assez stupides pour acheter vos actifs numériques, le système fonctionnera.

Le plus grand imbécile, ou la théorie du plus grand fou, n’est pas un concept construit scientifiquement, mais un précepte qui émerge de plus en plus dans les domaines économiques et financiers de l’ère de la crypto-monnaie.

L’idée est que l’acheteur est prêt à acheter l’actif plus cher qu’il ne vaut réellement parce qu’il est sûr de pouvoir le revendre plus cher à quelqu’un qu’il sera persuadé de pouvoir revendre plus cher et ainsi de suite.

Pour ceux qui connaissent la mécanique de la bourse, difficile de ne pas souligner l’ironie de cette affirmation, étant donné que dans le système néolibéral qui domine actuellement le monde occidental, cette théorie peut s’appliquer à de nombreux acteurs boursiers.

De nombreux investisseurs que l’on pourrait qualifier d'”investisseurs à court terme” n’achètent des actions que dans le but de les revendre à une valeur plus élevée. Certains parient même sur la chute des cours boursiers pour s’enrichir sans développer aucun intérêt pour la valeur intrinsèque de l’actif sous-jacent.

Cependant, il existe une différence entre spéculer sur l’immobilier ou une entreprise et spéculer sur les NFT.

« Je suis plus habitué aux entreprises qui créent des choses ou des produits. Comme des fermes, par exemple ! » a-t-il simplifié, pour expliciter l’absence concrète de toute valeur intrinsèque aux images virtuelles.

Gates n’aime pas les cryptos

Après des mois de croissance impressionnante, 2022 marque la fin du jeu : le marché de la cryptographie est entré dans un marché baissier (une baisse forte et prolongée), et la chute du Bitcoin devrait se poursuivre pendant un certain temps encore.

Cependant, certains croyants voient cela comme un signe positif : un « lessivage » des investisseurs à court terme qui ne cherchent qu’à s’enrichir rapidement, ne laissant que les investisseurs qui croient vraiment en la technologie et en son potentiel.

Pour rappel, Bill Gates a pris position contre les crypto-monnaies dans le passé. En mai dernier, il expliquait ainsi : « J’aime investir dans des choses qui ont de la valeur. La valeur des entreprises est basée sur la façon dont elles fabriquent d’excellents produits. La valeur de la crypto est juste basée sur ce qu’une personne décide combien une autre personne paiera pour son objet ».

Comme on pouvait s’y attendre, la bulle NFT a éclaté après la récente correction du marché. Les prix planchers pour un yacht club Bored Ape que Bill Gates a mentionné dans une interview sont récemment tombés à leur plus bas niveau depuis août dernier, le coût d’entrée ayant chuté de près de 80 % en deux mois. Sans surprise, ce n’est pas génial pour ceux qui investissent des sommes astronomiques dans des images de singe.

Malgré la crise, certaines entreprises et particuliers croient encore au potentiel des NFT. Nike a récemment vendu l’image d’une chaussure pour 125 000 $ et eBay propose une collection de NFT spécialement conçus pour les athlètes.

Précédent

Quand consulter un conseiller en gestion de patrimoine ?

Suivant

Des TRX retirés de Binance pour éviter une catastrophe

Derniers articles de Crypto