Cryptomonnaie : Evolution du Bitcoin pour 2018

dans Finance/News

L’histoire de la première monnaie virtuelle, le Bitcoin est incroyable. Il a commencé en tant que monnaie privilégiée dans les paiements de plusieurs achats pour devenir ensuite l’investissement prisé de l’ère du 21ème siècle.

Le parcours incroyable du Bitcoin

Le Bitcoin a été la première cryptomonnaie établie, un actif numérique sécurisé par la cryptographie et le système de chaînes de blocs appelé également blockchain. Il détient autant de qualités couplées à plusieurs avantages pour ne citer que la décentralisation, l’anonymat et  la rapidité de transaction. D’autres versions de cryptomonnaie avaient été lancées mais aucune n’a été complètement développée lorsque le Bitcoin fut disponible au grand public en 2009. Le légendaire Satoshi Nakamoto – considéré comme un individu ou un groupe, d’ailleurs le mystère demeure toujours- est derrière le développement du Bitcoin. Il a déclaré: la technologie devait créer «un nouveau système de caisse électronique»,  «complètement décentralisé sans serveur ni autorité centrale». Le premier achat s’est effectué en 2010 avec deux simples pizzas. Depuis, les choses ont fortement évolué, le Bitcoin est désormais autant une réserve de valeur comparable à l’or qu’un investissement ou une monnaie de change.

Que réserve le Bitcoin pour 2018

La prédiction joue un rôle majeur dans le domaine cryptographique, surtout en ce qui a trait aux prix. Ce marché en plein essor réserve des surprises qui pourraient étonner plus d’une personne. Malgré les nombreuses spéculations, la grande volatilité des monnaies numériques peut jouer à tout moment contre les investisseurs.

Les affirmations varient en fonction du point de vue mais les regards optimistes prônent cette année. En première position depuis toujours, le Bitcoin est la plus importante monnaie virtuelle en termes de valeur. Son prix a culminé à 20 000 $ juste avant Noël l’année dernière prouvant une fois de plus sa domination et sa croissance. Une légère baisse a été enregistrée en début de janvier, chutant à deux reprises mais il s’agit là d’une habitude des altcoins tous les mi-janviers. Le prix du bitcoin a chuté de 33% au profit de ses rivales comme le Ripple, le Stellar et le Tron qui ont saisi une partie de la capitalisation boursière globale. Ne se laissant guère impressionné, le bitcoin est sur le chemin du retour. Comme Erik Voorhees, le PDG de l’échange d’actifs numériques ShapeShift l’affirme, la baisse des transactions du Bitcoin sur la plateforme depuis un an n’est pas alarmant, le Bitcoin bénéficie de la croissance réelle des altcoins.

Les positions gouvernementales sur le Bitcoin tendent à changer en 2018

Si les monnaies virtuelles dont le Bitcoin ont d’abord suscité la méfiance des institutions financières du monde entier – une réaction normale vu le risque qu’ils courent en intégrant la monnaie virtuelle dans le système gouvernemental – nombreuses sont celles qui reviennent sur leur jugement. La monnaie numérique est celle du futur, inutile de se voiler la face à ce propos, mieux vaut utiliser son potentiel dès aujourd’hui. Ceux de Wall Street par exemple ont été forcés de prêter attention au  Bitcoin. Ils ont d’ailleurs incité d’autres institutions à se joindre à la mêlée. « Notre base d’investisseurs institutionnels est très intéressée à en apprendre davantage et à obtenir une exposition » a déclaré Michael Graham, un analyste de Canaccord Genuity. Selon la déclaration de Nolan Bauerle : « Avec la mise en service des marchés à terme réglementés en 2017, les  véritables fonds indiciels côtés en bourse qui répliquent la performance d’un indice (ETF) devraient être approuvés en 2018. » Une bourse de commerce de Chicago, le CBOE a déposé six fonds négociés en bourse de cryptomonnaie à la fin de 2017 qui pourraient entrer en service en 2018. D’autant plus que plusieurs régulateurs à travers le monde sont prêts à intervenir.

Les avis des spécialistes s’opposent

La plus connue des cryptomonnaies suscite l’attention de plusieurs personnages connus dont les économistes. Même si le prix du bitcoin a été multiplié par 20 de janvier à mi-décembre en 2017, cet actif hautement spéculatif n’inspire pas confiance selon l’avis de certains. Jean Tirole, un prix Nobel d’économie a récemment cité dans le Financial Times : « Le bitcoin est une pure bulle, un actif sans valeur intrinsèque. Son prix tombera à zéro si la confiance des utilisateurs disparaît ».  Le PDG de Starbucks affirme que le Bitcoin n’est pas une monnaie « légitime » mais une monnaie numérique pourrait un jour constituer la cheville ouvrière d’un avenir sans numéraire.

La bulle spéculative du bitcoin risque d’éclater à tout moment d’après des analystes financiers, une idée qui préoccupe fortement les investisseurs également sachant les rebondissements des prix en novembre dernier. Passant de 7 700 à 5 500 dollars en moins de 4 jours, les investisseurs sont pris entre la peur d’une nouvelle baisse significative et le sentiment de FOMO. Ils ne voudraient pas rater leur chance en évitant l’investissement mais le risque est bien trop grand pour flamber son argent sans y penser sérieusement. Il est bien trop difficile d’évaluer le prix des cryptomonnaies et encore plus celui de la plus populaire d’entre elles.

Le prix du bitcoin a atteint la barre des 10 000 $, alors qu’en toute logique, il se serait stabilisé, le contraire s’est produit atteignant le sommet historique de 20 000 $ pour enfin subir une correction. L’euphorie de 2017 tend à continuer en 2018, ce qui incite beaucoup plus d’investisseurs. Le volume de transaction a augmenté de plus de 55% avec plus de 30 000 nouveaux portefeuilles chaque jour .Malheureusement, les malfaiteurs aussi sentent la bonne odeur de la fortune que représente cette monnaie à valeur montante.

Le plus grand crypto-hack de l’histoire influe sur le prix du Bitcoin

Quoique la règlementation sur les monnaies virtuelles laisse à désirer dans certains pays et très strictes dans d’autres, les activités criminelles sont de plus en plus élaborées favorisant la montée de la cybercriminalité. Le Japon, un pays où la sécurité constitue la préoccupation première des plateformes d’échange crypto, a subi le plus grand vol connu de la communauté cryptographique.  530 millions de dollars en NEM ont été dérobés à Coincheck. Bien que la plateforme se soit engagée à rembourser la totalité des investissements, cet événement tragique a fortement secoué le trading crypto du monde entier. Le prix de la quasi-totalité des cryptomonnaies dont le bitcoin a chuté. Il a vu son prix baisser de 4%, la preuve que plusieurs facteurs, dont certains qui paraissent improbables fragilisent le monde de la monnaie numérique.

Le revers de la médaille : la volatilité du bitcoin

La course folle du bitcoin sera toujours synonyme de volatilité. Michel Graham, un analyste  de Canaccord estime qu’en comparaison à son prix de l’année dernière, il y aura plus de fourchettes en 2018. Il affirme : « En fin de compte, nous pensons que ces fourchettes seront un atout à court terme pour la valeur du Bitcoin et un vent de face à long terme. » Les fourchettes dures et fourchettes molles constituent une sorte de dérèglement du processus de minage, les accidents surviennent en particulier dans cette nouvelle technologie fragilisée par les modifications et les erreurs des intervenants. La cause la plus fréquente en est la modification des règles basée sur les mises à niveau des logicielles bitcoin.  On pourrait alors se demander comment pourraient-elles devenir un atout. Les développeurs peuvent vouloir créer un altcoin comportant certains avantages avec des règles totalement différentes par exemple.

Le poids de la popularité devient de plus en plus lourd cette année

Trainé dans la boue à plusieurs reprises, les jaloux et les sceptiques s’en sont donné à cœur joie. Plusieurs entreprises ont commencé à utiliser des mots-clés comme Satoshi Nakamoto et blockchain pour gonfler leur chiffre d’affaire. L’engouement du bitcoin profite à plusieurs secteurs professionnels dont des  commerçants de limonades et des vendeurs de soutien-gorge qui changent le nom de leur enseigne en incluant un mot significatif dans le domaine cryptographique spécifique du bitcoin.

Depuis quelques années, la cybercriminalité monte en force dans le monde de la cryptomonnaie. Les demandes de rançons traditionnellement en argent liquide  se tournent vers une monnaie moins réglementée, anonyme et facile d’accès. Mis à part les fluctuations des prix, le bitcoin et les autres monnaies numériques sont très appréciés des malfaiteurs en ce moment. Les escroqueries atteignent Youtube et Facebook qui ont dû prendre de grandes initiatives réglementaires pour protéger leurs utilisateurs rien qu’au mois de janvier cette année. Des escroqueries de menace de mort sont envoyées dans les boites mails demandant une somme considérable de cryptomonnaie en échange de la vie sauve.

Des pratiques promotionnelles trompeuses sur les monnaies numériques et les offres initiales de pièces de monnaie (ICOs) sont envoyées sur Facebook.

Plusieurs plateformes d’échange crypto sont escroquées ou volées, une tendance qui semble prendre de l’ampleur en 2018.

Le bitcoin a connu des hauts et des bas au fil des années depuis sa création en 2009 mais sa popularité a toujours été au maximum. La défensive prend le pas sur les tentatives de sabotages et les profits mal acquis. Aucun doute en tout cas, le bitcoin n’a pas fini de se faire entendre cette année.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*