Bourse : les actions à acheter et à vendre selon Deutsche Bank

/
Deutsche Bank
Deutsche Bank - ©cmophoto.net, CC0 Creative Commons

Selon Deutsche Bank, internet reste un domaine qui est en pleine expansion pour le prêt-à-porter. Également d’après cette institution, seuls les distributeurs possédant une seule marque ont du mal à réussir. Adam Cochrane, un responsable chez Bank Research estime avoir confiance en l’avenir du secteur du prêt-à-porter européen.

Les plateformes d’internet sont à choisir

Depuis la forte croissance de la pandémie de Covid-19, les personnes ont tendance à faire un achat en ligne. Effectivement, les comportements d’achat des consommateurs se bouleversent et ont tendance à augmenter. C’est pourquoi selon l’analyste, les entreprises qui vont réussir pour celles qui savent s’adapter à ce nouveau mode de consommation.

Avoir seulement un magasin physique n’est plus suffisant pour réussir dans le domaine du prêt-à-porter. Il est nécessaire pour les enseignes d’exploiter le marché en ligne, étant donné c’est l’endroit où de plus en plus de consommateurs font leur achat. À savoir que les acheteurs ont tendance à éviter leur choix vers les distributeurs mono-marque. D’ailleurs, avoir une plateforme de distribution en ligne permet d’alléger certaines tâches comme l’analyse des attentes ou encore les besoins de la clientèle.

Les actions à acquérir

Selon le responsable de Deutsche Bank, l’achat de l’action britannique Asos reste intéressant grâce à sa grande valeur actuelle. Il dispose d’un objectif de cours à 5 400 pences qui correspond à un potentiel de 39% par rapport au cours actuel. Aussi, Zalando est aussi un bon actif à investir grâce à son cours de 120 euros. Cette valeur correspond à une montée de 28% par rapport à sa capitalisation. Il en est de même pour les distributeurs britanniques Boohoo et Next. Ceux-ci ont respectivement d’objectifs 400 pence et 9 200 pence.

Les actions de distributeurs avec une seule marque à vendre

Parmi les distributeurs qui ne vendent qu’une seule marque de vêtement, il y a le suédois Hennes & Mauritz ainsi que l’espagnol Inditex. Effectivement, ils ont du mal à réussir dans le secteur. Ainsi, Deutsche Bank conseille de vendre l’action Hennes & Suédois qui présente un objectif à 150 couronnes. Pour l’Inditex, son objectif est de 22 euros.

Source Lerevenu

Précédent

Immobilier Lyon : Alsei participe au Renouveau de La Duchère grâce au programme Super Posé

Suivant

Selon John Paulson, les cryptomonnaies ne sont pas un investissement intéressant sur le long terme

Derniers articles de Finance