Bourse de Paris : léger rebond en cours ?

/
Bourse de Paris, indice CAC
Bourse de Paris, indice CAC - ©surf-finance.com

Après une sévère baisse des indices occidentaux, la Bourse de Paris a ouvert la séance du mercredi avec un rebondissement. Une montée a tout de même eu lieu malgré la phase d’accalmie du marché de la dette souveraine.

Une légère hausse

La Bourse de Paris a légèrement augmenté à l’ouverture du mercredi. La montée est de 0,66%. Pour le contrat à terme de l’indice CAC 40, celui-ci profite d’une augmentation de 0,69%. Ce pourcentage a eu lieu une quarantaine de minutes avant l’ouverture de la séance du mercredi. Cette montée a tout de même eu lieu malgré un fort recul de 2,17% la veille.

Selon John Plassard, un responsable des investissements chez Mirabaud, les indices européens devraient ouvrir la séance du mercredi sans bouger. En effet, le marché boursier craint le désaccord se trouvant entre les Républicains ainsi que les Démocrates. Ce phénomène est dans le but d’empêcher une fermeture administrative ou shutdown d’une partie du gouvernement fédéral américain. Des tensions dans le domaine de l’énergie ainsi que la montée du rendement des emprunts d’État américain ont eu lieu.

Le pétrole augmente en prix

Récemment, le pétrole a été victime d’une montée de prix. Ce phénomène a généré de crainte d’inflation, ce qui a permis la régression de nombreux indices boursiers. Aussi, c’est la cause de l’augmentation des rendements souverains mardi dernier. C’est de cette manière qu’un resserrement monétaire s’est présenté de manière rapide.

Pourtant, Christine Lagarde, la présidente de la Banque Centrale européenne mentionnait que la montée des prix n’est que transitoire. Cette affirmation est aussi appuyée par le patron de la Banque Centrale Jerome Powell.  Par contre, les taux directeurs restent maintenus jusqu’en 2024. Néanmoins, d’après Michael Hewson, un analyste de CMC, une augmentation de ces taux directeurs va sûrement survenir dès la fin de l’année.

La dette américaine doit être résolue

Aux États-Unis, la tension commence à être compliquée. Selon la secrétaire au Trésor Janet Yellen, les ressources du pays ne tiennent que jusqu’en 18 octobre si aucune solution n’est adoptée pour résoudre le problème de la dette. À défaut de paiement, les conséquences seront catastrophiques.

Source Boursorama

Précédent

Semaine décisive pour le Bitcoin & le marché crypto

Suivant

Crypto : performance de 625% pour le RBIS (ArbiSmart)

Derniers articles de Finance