Bourse de Paris : une légère hausse en début de séance jeudi 23 septembre

/
Bourse de Paris
Bourse de Paris - ©Norman, FlickR Creative Commons

Prête à accueillir la réunion de la Réserve Fédérale Américaine, la Bourse de Paris a commencé la séance du jeudi avec de la bonne valeur. Celle-ci a connu une progression de 0,65% qui se révèle être une excellente montée en performance. Cette hausse soulage de nombreux investisseurs par rapport à l’effondrement du géant chinois de l’immobilier Evergrande.

En attente des réunions de la FED du novembre

Vers 9h26, l’indice vedette CAC 40 a jeudi 23 septembre connu une montée de 43,20 points, ce qui lui porte à 6 680,20 points. Cette hausse survient après 2 séances consécutives dans la baisse. Selon Tangi le Liboux, l’analyste pour Aurel BGC, ce phénomène n’a rien de hasard après les conclusions apportées par le dernier comité de politique monétaire de la FED. Cette dernière a annoncé mercredi 22 septembre qu’une réduction du soutien monétaire à l’économie va avoir lieu.

Le calendrier va être annoncé lors des réunions du 2 et 3 novembre. C’est durant ces périodes que la réduction va avoir lieu. Par ailleurs, le taux directeur va également connaître une montée. Si cela devait survenir en 2023, le phénomène commencerait l’année prochaine.

Aucun impact d’Evergrande

La plupart des bourses du monde craignent l’endettement du géant chinois de l’immobilier Evergrande. Pourtant, la Bourse de Paris profite d’une augmentation. Celle-ci ne présente aucune conséquence. Dans le même contexte, le promoteur immobilier chinois affirmait qu’un paiement d’intérêts d’une partie des dettes a récemment été réalisé. À savoir  qu’un paiement ralenti peut causer de mauvaises conséquences pour les secteurs de l’immobilier.

Valneva dans la bonne valeur

Avec la situation actuelle, la fabrication de vaccins est optimisée. C’est pourquoi le titre Valneva a pu augmenter en valeur et profite d’une montée en performance de 8,23% à 14,36 euros. Sa réussite a sûrement été causée par la forte propagation du Covid-19.

Le luxe continue sa réussite

Les valeurs du luxe poursuivent leur progression, mais restent influencées par l’actualité en Chine. Pour le cas de LVMH, le titre profitait d’une hausse de 0,26% à 645 euros. Hermès, quant à lui, sa montée était de 0,93% à 1,297 euros. Kering grappillait de 0,87% à 648,40 euros. Pour finir, L’Oréal gagnait 0,88% à 387,85 euros.

Source Lecourrier

Précédent

Shiba Inu, la crypto la plus populaire sur twitter

Suivant

Nexi et la Banque Centrale Européenne travaillent ensemble pour le lancement de l’Euro numérique

Derniers articles de Finance