Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Bourse : quelques titres en vogue

dans News/Rachat de crédit

La tempête financière qui sévit sur les places boursières du monde depuis la crise du crédit liée aux fameux subprimes a généré chez beaucoup d’épargnants une méfiance exagérée à l’égards des titres boursiers, leur préférant des valeurs refuge telles que les supports d’épargne traditionnels. Pourtant, certaines actions proposent encore et toujours de belles perspectives…

On en veut pour preuve les résultats de certaines valeurs des secteurs technologiques et des secteurs pharmaceutiques qui ont non seulement traversé la crise en faisant des profits ou en ne perdant que très peu, mais présentent en outre d’excellentes perspectives pour cette année 2009. Dans le secteur pharmaceutique deux laboratoires illustrent cette tendance, à savoir Sanofi Aventis et BioMérieux. Le premier s’est fait fort de s’attaquer au marché de l’oncologie, de la cancérologie et des nanotechnologies jugés plus rentables que le cardio-vasculaire. Pour ce faire, le groupe a l’intention de faire grimper son titre (aux alentours aujourd’hui de 40 €) en réduisant ses effectifs et en s’intéressant au rachat de concurrents tels que Wyeth. Le second, BioMérieux, représente aussi un bel espour d’investissement, car ce labo tire des bénéfices récurrents de ses tests in vitro, très demandés par les hôpitaux. Une valeur sûre.

Du côté du secteur techo, on relèvera l’intérêt que présente le titre Areva. En quelques jours, le géant du nucléaire a conclu deux contrats gigantesques avec d’une part celui de 5 milliards d’€uros conclu avec EDF et de l’autre celui conclu avec l’Inde pour la vente de deux réacteurs EPR qui ne constituent peut-être qu’un début. Les menaces de Siemens d’un côté qui se rapprocherait d’un industriel russe du nucléaire et de Total de l’autre qui s’aventurerait en territoire inconnu ne plane pas sur ce titre qui est donc à suivre de très près.

A suivre également, les titres GDF Suez, Vivendi et CGG Veritas : GDF a pour l’heure une relative marge de manoeuvre qui devrait lui permettre d’investir massivement cette année et en faire profiter son action (environ 30 $). Vivendi quant à lui, compte très fortement sur le développement de ses réseaux Telecom en Afrique du Nord notamment afin de soutenir durablement ses cours en 2009. Enfin, CGG Veritas, qui a certes essuyé des pertes depuis le milieu 2008, devrait rebondir , car d’une part le titre a été injustement torpillé et d’autre part les marges du leader de la détection pétrolière restent confortables. Le titre Veritas devrait doublé d’ici 1 an.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de News

elit. sed dolor. eleifend velit, sem, risus venenatis eget lectus Nullam consequat.
Retour en haut