Bourse suisse : une légère baisse ce mardi à l’ouverture

/
Suisse
Bourse Suisse - ©Renan Brun, CC0 Creative Commons

La Bourse suisse a clôturé la séance du lundi avec une baisse de 1,07%. Heureusement que cette tendance n’est pas maintenue à l’ouverture du mardi. Une légère baisse de seulement 0,30% a été constatée. Cette régression lui permet actuellement d’être à 11 655,53 points.

La baisse des indices

La Bourse Suisse a été victime d’une baisse considérable à cause des craintes concernant l’approvisionnement en énergie. À 10h43, l’indice vedette SMI diminuait de 1,22 %, ce qui le porte à 11 550,67 points. Quant à l’indice SLI, il cédait de 1,6% à 1885,88 points. Le SPI quant à lui, régresse de 1,46%. De cette manière, il est à 14 933,53 points. Pourtant, face à cela, la grande majorité des places européennes ont connu une montée considérable. Mais, ce n’est pas le cas du SMI qui a été victime d’une chute. Celui-ci se retrouvait ainsi à ses niveaux de l’été dernier.

Les valeurs vedettes régressaient

Pour le cas des valeurs vedettes, ils se retrouvaient dans le rouge. En ce qui concerne Logitech, il perdait jusqu’à 7,6%. La baisse du Partners Group est de 5,4%. Straumann, quant à lui, il cédait 4,8%. ABB a également régressé de – 1,3%. À savoir que cette enseigne vient de réaliser une déclaration qu’elle va tisser une collaboration avec Peric, un producteur chinois d’hydrogène.

Pour les poids lourds

Du côté des poids lourds, Roche a diminué de -0,5%. Nestlé baissait de -1,4%. Par contre, Novartis a pu profiter d’une légère augmentation de l’ordre de 0,2%. Aussi, UBS avec sa montée de 0,5% était dans le vert. Le secteur de l’actualité domine le marché élargi. Landis+Gyr reculait de -0,8%. Cette baisse s’est survenue suite à l’annonce à l’acquisition du groupe turc Luna Elektrik Elektronik Sanayi Ticaret. Implenia se retrouve également en phase de baisse dont la régression est de -2,3%.

Le prix du pétrole montait

La baisse de la Bourse suisse est aussi expliquée par la montée non-stop du cours du pétrole en Asie. Ce phénomène est dû à la hausse de la demande. À savoir que le prix du Brent augmentait de 0,9% dans les échanges asiatiques matinaux. Le pétrole coûte donc 80,24 dollars qui restent un prix historique depuis octobre 2018.

Source Agefi

Précédent

Boursorama intéressée pour racheter la banque en ligne ING

Suivant

Nouveau projet crypto Lenny Face Coin

Derniers articles de Finance