Buterin se livre concernant Ethereum et les cryptomonnaies

/
Vitalik Buterin

Il l’a toujours soutenu “le coût de chaque transaction sur l’Internet of Money ne devrait pas dépasser 5 centimes”. Vitalik Buterin a souligné qu’Ethereum continue ses efforts pour améliorer l’évolutivité de la blockchain. Nous savons que la route pour terminer Ethereum 2.0 est encore longue. Mais ce que Buterin a dit des progrès réalisés jusqu’à présent peut être jugé comme insatisfaisant par la communauté. En résumant les dix dernières années de la blockchain, le cofondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, a réexaminé ses prédictions au fil des ans. Montrant un talent pour ses jugements et prédictions corrects à propos d’idées abstraites plutôt que sur les problèmes de développement du réseau Ethereum.

La vision de Buterin évolue au fil du temps

Buterin a ainsi débuté son thread sur Twitter en faisant référence à un article publié le 23 juillet 2013, dans lequel il souligne les principaux avantages du Bitcoin : l’internationalité et la résistance à la censure. Buterin a prédit le potentiel de Bitcoin comme permettant de protéger le pouvoir d’achat des citoyens d’Iran, d’Argentine, de Chine, d’Afrique, etc.

Cependant, il a également remarqué une augmentation du taux d’adoption des stablecoins lorsqu’il a vu les entreprises argentines utiliser de plus en plus Tether (USDT). Il soutient son point de vue des dix dernières années avec l’impact négatif de la réglementation Bitcoin.

L’entrepreneur estime toujours que “le coût de chaque transaction sur l’Internet of Money ne devrait pas dépasser 5 centimes”.

En résumant les résultats, Buterin a soutenu son intention de corriger les erreurs le plus tôt possible. Il a déclaré : “En termes de technologie, je suis meilleur dans l’imagination des technologies futures que dans la résolution des problèmes de développement de logiciels de production.

Au fil du temps, je dois apprendre”. Début décembre, Buterin a partagé sa vision de la “feuille de route raisonnable” d’Ethereum 2.0 et a suggéré d’utiliser une “solution de deuxième niveau avec de faibles besoins en ressources” pour vérifier les blocs distribués.

En outre, il a suggéré d’introduire un système anti-fraude ou ZK-SNARKS, qui peut être utilisé comme une alternative moins chère pour les utilisateurs pour vérifier la validité des blocs.

Avec en point de mire Ethereum 2.0

Lorsqu’on lui a demandé d’évaluer les progrès de la feuille de route (“roadmap”) d’Ethereum 2.0 jusqu’à présent, Buterin a déclaré que nous étions maintenant à mi-chemin. Puis il a parlé de la prochaine étape, la fusion, qui a été réalisée à 60 %.

“Je dirais environ 50. Une fois la fusion terminée, je me préparerai à dépasser les 60, et une fois que nous aurons pleinement mis en œuvre le sharding, je me préparerai à dépasser les 80.”

Selon Consensys, la fusion devrait avoir lieu au premier trimestre de cette année. Mais le retard dans le déclenchement du compte à rebours rend les choses plus délicates et indique que la fusion pourrait ne pas arriver à temps.

Globalement, le compte à rebours et la fusion rend progressivement le minage d’ETH plus difficile jusqu’à ce que celui-ci devienne non rentable. Le processus vise à éliminer progressivement les mineurs. Mais nous ne savons pas combien de temps “l’élimination progressive” des mineurs prendra.

Buterin a mentionné que les cinq catégories de la feuille de route travaillaient en parallèle, plutôt que comme des étapes distinctes. Rappelons qu’Ethereum est la deuxième plus grosse crypto monnaie en termes de capitalisation derrière bitcoin, et que son passage à la version 2.0 (courant l’année 2022) fera fonctionner son réseau en proof-of-stake.

En somme, ce mécanisme devrait permettre à la blockchain Ethereum d’être plus évolutif, écologique et sécurisé.

De plus avec l’essor des NFT au cours de l’année 2021, les besoins de rapidité et de réduction des coûts de transactions se font urgent sur le réseau Ethereum.

Précédent

Record historique : Apple valorisée à plus de 3 000 milliards de dollars

Suivant

Un bien d’exception à vendre sur les bords de Seine en plein Paris

Derniers articles de Crypto