Cac 40 : Les gains du début de semaine se sont envolés

/
Paris, France - ©Free-photos, CC0 Creative Commons

La Bourse de Paris a clôturé en baisse de 0,80% hier, faisant preuve de prudence avant la réunion de la Banque centrale européenne d’aujourd’hui et s’inquiétant après la révision à la baisse des prévisions économiques. L’indice star, le CAC 40 perd 51,72 points à 6448,63. Mardi, la côte parisienne avait perdu (-0,74%) la majeure partie de ses gains du lundi de Pentecôte.

La Bourse a déjà entièrement rendu ses gains de la semaine

La Bourse de Paris a clôturé en baisse mercredi. Le Cac 40 était en baisse de 0,8% aujourd’hui à 6 448,63. À Wall Street, le Dow Jones et le S&P 500 ont chuté d’environ 0,2 %.

Après que la Banque mondiale ait évoqué mardi une croissance de 2,9% cette année, l’OCDE prévoit à son tour une forte baisse de la croissance mondiale à 3% cette année et une poussée de l’inflation.

Trois jours avant la publication vendredi des données sur l’inflation aux États-Unis pour le mois de mai, le secrétaire au Trésor a averti mercredi que les gains de prix devraient “rester élevés”, sans préciser de délai. L’indice des prix à la consommation devrait également accélérer à nouveau d’ici un mois, selon le consensus des analystes.

De nouvelles données sur l’inflation aux États-Unis pour mai seront publiées vendredi, et bien sûr tout le monde regarde, car le sujet est si sensible que la flambée des prix à la consommation et à la production a miné la consommation des ménages et les bénéfices des entreprises.

À tel point que l’ancienne présidente de la Réserve fédérale et secrétaire au Trésor, Janet Yellen, a été visiblement choquée hier devant la commission des finances du Sénat. Parmi quelques citations choisies : “Powell et moi aurions pu utiliser un meilleur mot que transitoire”, “L’inflation devrait rester élevée” ou “Il ne fait aucun doute que nous subissons une pression énorme sur ‘l’inflation'”.

Guillaume Chaloin a relevé qu'”il y a aussi de la prudence en amont des annonces de la BCE”. “La question est de savoir si le discours de Christine Lagarde sera plus agressif que ce à quoi les investisseurs s’attendent compte tenu de l’évolution des données d’inflation”, a-t-il commenté.

Le discours de la BCE sera au centre de l’attention

La décision de la BCE jeudi de suspendre ses achats nets de dette devrait avoir contribué à soutenir les marchés jusqu’à présent. Elle devrait ensuite amorcer un cycle de hausse des taux directeurs en juillet, mais l’ampleur du resserrement monétaire reste inconnue. Cela dépendra des prévisions économiques de la BCE prévues jeudi, compte tenu de l’impact de la guerre en Ukraine sur l’Europe.

« La seule vraie question avant la réunion de cette semaine n’est pas de savoir si le Conseil des gouverneurs augmentera ou non les taux d’intérêt en juillet, mais de combien, résume le cabinet de recherche Ebury, certains membres semblent être en faveur de mesures plus agressives que 25 points de base, notamment Knot et Holzmann. Les marchés voudront savoir s’il s’agit de l’avis d’une petite partie des membres du conseil ou d’un avis partagé par beaucoup. »

Parmi les quelques grands mouvements de la journée, on remarque que l’action Renault progresse de 3,8%, en tête du Cac 40, alors que le constructeur automobile a commencé à racheter ses propres actions dans le cadre d’un plan débutant aujourd’hui et pouvant être prolongé jusqu’au 14 juin.

TotalEnergies (+1,45%) a bénéficié de nouvelles hausses du prix du pétrole brut, le Brent s’échangeant à près de 122$ le baril (+55% depuis le début de l’année). Les actions du pétrolier ont atteint un sommet en quatre ans sur le marché boursier.

En dehors des indices phares, nous avons trouvé les plus gros replis de la journée, comme Korian, en baisse de 9,5 %. Selon Le Parisien, plusieurs familles ont déposé 30 plaintes auprès de plus d’une dizaine de procureurs contre des Ehpad dirigés par des groupes privés, notamment des plaintes pour homicide involontaire et mise en danger de la vie d’autrui.

Précédent

Les frais bancaires pointés du doigt par l’UFC-Que Choisir

Suivant

Payez moins d’impôts grâce à l’inflation, c’est possible

Derniers articles de Bourse