Le CAC 40 reprend plus de 7% en séance hier !

/
cac 40
Bouses, CAC 40 - ©Pexels, CC0 Creative Commons

Après avoir chuté de plus de 10% la semaine dernière et de près de 20% depuis son pic début janvier, le marché parisien (CAC 40) tentait mercredi de rebondir malgré des sanctions renforcées et de nombreuses incertitudes.

Un rebond historique

Au vu de l’incroyable rallye boursier de mercredi, la guerre en Ukraine semble être terminée. Le Cac 40 n’a pas autant augmenté depuis l’annonce du premier vaccin contre le Covid en novembre 2020 (+7,13% à 6 387,83).

Après 5 séances de pertes consécutives et sa pire performance hebdomadaire depuis mars 2020 (-10,2 %), le CAC 40 est reparti très fortement à la hausse ce mercredi matin. Après que l’indice phare de la Bourse de Paris ait progressé de près de 3% à l’ouverture, il a encore élargi ses gains par la suite et rebondi de 4,62% ​​à 6.238,47 points peu avant 11h00. Le volume des échanges a de nouveau été spectaculaire, atteignant près de 2 milliards d’euros en fin de matinée.

Alors que la séance touchait à sa fin, les investisseurs ont salué les informations selon lesquelles Kiev était disposée à discuter des demandes de neutralité politique avec la Russie, à condition d’obtenir des assurances sur sa sécurité et la préservation de son intégrité territoriale. “Nous sommes prêts pour une solution diplomatique”, a déclaré Ihor Zovka, chef de cabinet adjoint du président Volodimir Zelensky, à Bloomberg Television.

Veolia Environnement, Stellantis, Société Générale, Renault et Unibail-Rodamco-Westfield clôturent en hausse de plus de 10%, signant les meilleures performances de la journée au Cac 40. Seul en baisse aujourd’hui : le fabricant d’armes Thales perd plus de 4%, depuis le début de l’offensive russe en Ukraine, Thalès a augmenté de plus de 30 %.

En d’autres termes, certains investisseurs, considérant que le marché boursier a tellement chuté depuis le déclenchement de la guerre d’Ukraine et atteint un sommet en janvier, rachètent des actions, pensant qu’ils achètent à bas prix et espérant que le cours de l’action augmentera à moyen terme.

L’indice phare tricolore a clôturé mardi à 5 962,96, son plus bas depuis le 25 mars 2021, et en baisse de 12,05 % depuis la clôture du 23 février, jour où la Russie a lancé son invasion.

Le secteur bancaire retrouve des couleurs

Le secteur bancaire, ébranlé depuis le début de l’offensive russe contre l’Ukraine, se redresse en milieu de semaine. A Paris, Société Générale et BNP Paribas rebondissent de 10% à 11%, se classant premiers du CAC40.

La Banque rue d’Antin a dévoilé ce matin son exposition à la Russie et à l’Ukraine, après ses pairs Société Générale et Crédit Agricole. Au 31 décembre 2021, les expositions au bilan et hors bilan sur les deux pays représentaient respectivement 0,07 % des engagements totaux du Groupe envers l’Ukraine (environ 1,7 milliard d’euros) et la Russie (environ 1,3 milliard d’euros).

Compte tenu de la façon dont la banque opère sur ces deux marchés et sécurise ses activités avec des garanties et des sûretés substantielles, BNP Paribas a une exposition résiduelle nette combinée à la Russie et à l’Ukraine d’environ 500 millions d’euros. Citi, qui a une exposition limitée, apprécie également que la société ait confirmé ses objectifs financiers pour 2025, malgré le report de sa journée des investisseurs du 14 mars en raison de la situation en Ukraine.

La Bourse a eu l’occasion de vérifier que la construction de l’Union budgétaire européenne n’a jamais autant progressé qu’en temps de crise, et espère l’annonce d’un nouveau plan de relance budgétaire à l’issue des deux jours de réunion.

Depuis que les rumeurs se sont répandues, la bourse espère bien plus. Hier, Bloomberg, citant des personnes proches du dossier, a déclaré que l’Union européenne envisageait d’émettre des obligations communes pour financer les dépenses énergétiques et de défense dans la région.

Précédent

Un nouveau tweet mystérieux d’Elon Musk à propos de Satoshi Nakamoto

Suivant

Une transaction bitcoin enregistrée sur une adresse datant de 2010 !

Derniers articles de Bourse