Caisses d’épargne allemandes : les comptes rémunérés doivent être clarifiés

/
Bâtiment de la Cour constitutionnelle fédérale à Karlsruhe, Allemagne
Bâtiment de la Cour constitutionnelle fédérale à Karlsruhe, Allemagne - ©Tobias Helfrich, CC BY-SA 3.0

La Cour fédérale allemande demande aux caisses d’épargne allemandes d’être plus claires concernant les taux appliqués aux plans d’épargne rémunérés. Cette prise de décision peut grandement affecter les épargnants allemands. Face à cela, jusqu’à 1 300 consommateurs ont pris le soin de déposer un recours contre la caisse d’épargne de Leipzig.

Des décisions prises par la Justice

La justice vient de prendre une décision concernant les taux d’intérêt appliqués par les Caisses d’Épargne. Face à cela, de nombreux particuliers ont pris le soin de modifier leur tendance. En prenons comme exemple le cas de Gerhard Schechinger qui est un retraité de Leipzig, il a été victime d’une réduction des taux de comptes épargne.

C’est la raison pour laquelle, comme les autres 1 300 autres clients, il a rejoint un collectif qui se proteste contre le Sparkasse Leipzig. C’est de cette manière qu’il a pu bénéficier d’un gain de cause auprès de la Cour fédérale allemande à Karlsruhe.

D’après les décisions prises par les juges jeudi dernier, il n’est plus possible pour les institutions financières d’ajuster leurs taux d’intérêt qui sont applicables pour les contrats d’épargne. Pourtant, cela peut tout de même avoir lieu avec des critères clairs. À savoir que la Sparkasse Leipzig présentait quelques modifications et annonçait ceux-ci via des simples affiches. Jürfen Ellengerger n’a pas blâmé l’impact que peuvent présenter les taux d’intérêt sur le modèle commercial de l’enseigne, mais la manière dont les décisions ont été annoncées.

Les consommateurs sont protégés

Si la Cour fédérale allemande a pris les décisions, c’est pour protéger considérablement les consommateurs. Ce fait, selon l’autorité de surveillance des marchés financiers, a pour but de limiter le « pouvoir discrétionnaire illimité » des caisses d’épargne.

D’ailleurs, juin dernier, le gendarme financier allemand a obligé tous les instituts de crédit à offrir davantage d’informations à leurs clients. Celles-ci mettent en effet en évidence l’impact contre-productif des taux. Il leur est impératif d’offrir des avenants aux contrats. C’est pourquoi le gendarme financier a pris le soin d’examiner de près les objections des caisses d’épargne allemandes.

Une grosse perte pour les banques allemandes

Ces nouvelles décisions représentent un coup dur pour les banques allemandes. De plus, avec la modification de frais bancaires en avril dernier, il se peut que les institutions bancaires perdent une somme d’argent conséquente.

Source Lesechos

Précédent

API Économie : la nouvelle tendance de demain

Suivant

Coinbase embauche pour le poste de Chef de projet (Project Manager)

Derniers articles de Epargne