Pour une campagne e-mail réussie en 2020 : voici ce qu’il ne faut pas oublier

/
campagne email
Campagne emailing - ©Tumisu, CC0 Creative Commons

Les campagnes d’e-mailing ne sont plus une nouveauté, ce qui ne veut pas dire qu’elles ne fonctionnent plus. Bien au contraire, elles demeurent une des actions marketing favorites des entreprises, car elles produisent généralement un bon ROI (retour sur investissement). Mais comme un grand nombre d’entreprises l’utilisent, il faut plus que jamais atteindre sa cible précisément et de manière ordonnée afin d’obtenir des résultats. Voici quelques conseils pour y parvenir.

Une campagne bien définie

Se lancer dans une campagne marketing par e-mailing devrait être pensé et revu afin qu’elle puisse parvenir à ses fins et non terminer son parcours dans la boîte spam des contacts sur votre liste de destinataires. Rien ne sert de perdre son temps à faire des envois de message s’ils ne sont jamais lus par votre cible. Il faut donc élaborer une stratégie globale qui tiendra en compte tous les éléments importants qui vous permettront de réussir votre e-mailing.

Pour obtenir des résultats probants lors d’une campagne marketing par envois d’e-mails, il faut tout d’abord bien déterminer ses objectifs selon la cible et le message qui doit leur parvenir (qui se doit d’être clair). Ensuite, il faut établir le plan d’action en tenant compte de cette information.

Utiliser pleinement ses ressources

Aujourd’hui, une grande partie de notre temps est passé à travailler la stratégie SEO de l’entreprise, afin de se retrouver au haut des pages de recherches de Google et autres moteurs de recherche. Il est donc tout à fait approprié, lors d’une campagne d’e-mailing, de poursuivre dans cette lignée en dirigeant nos lecteurs vers des liens de notre site web ou des liens se référant directement à notre campagne marketing que nous avons créée sur notre adresse web afin de lui faire bénéficier du trafic que l’envoi créera.

L’envoi de lien trop long peut apparaître ridicule aux yeux de ceux qui recevront votre mail. Il est important de le réduire au maximum, et aujourd’hui, grâce à des logiciels de réducteur de liens, il est très facile de le faire. De plus, en utilisant les nouveaux liens qu’ils créent, vous obtiendrez des suppléments d’information tels que d’où viennent les clics et de quels pays sont les visiteurs. Cliquez ici pour tout savoir sur la réduction d’un lien.

Que doit-on retrouver dans l’e-mail ?

Le nom et prénom de l’expéditeur

Une personne qui reçoit un mail d’une entreprise est moins sujette à le lire que s’il parvient d’une personne réelle. C’est pourquoi il faut s’assurer que le nom qui apparaîtra dans la boîte e-mail du client est celui d’un individu et non de l’entreprise. Il doit être complet et non seulement indiquer le prénom. Même si la personne qui reçoit le mail ne connaît pas l’expéditeur personnellement, au moins il se sent contacté par un autre être humain, et non une machine, ce qui fait toute la différence. Car s’il a besoin de quelque chose où qu’il veut se plaindre, il a désormais une personne à qui s’adresser.

Insérer une adresse de retour

Évidemment, vos contacts peuvent répondre en cliquant « reply », mais il faut toujours penser à insérer une adresse retour dans le texte. On peut même en inclure plusieurs, si on veut rediriger les gens vers le département vente ou service à la clientèle (par exemple). Surtout, assurez-vous que vous n’avez pas fait une erreur d’orthographe. Une adresse non-valide serait suffisante pour que votre client potentiel ne fasse pas appel à vos services ou utilise vos produits. Enfin, une adresse dans le texte permet un contact direct et rapide.

Joindre son logiciel de CRM à son e-mailing

L’accumulation de données sur sa clientèle est une bonne chose, encore faut-il l’utiliser à bon escient. Une campagne d’e-mailing offre une possibilité unique pour cibler à fond sa base. En ajoutant le CRM à sa campagne, on peut choisir d’envoyer des messages différents, plus pointus, pour les différentes catégories de clients et prospects. Cela peut s’effectuer selon l’âge, le sexe, le lieu de résidence, les produits régulièrement achetés… tout ce qui définit le mieux les différentes catégories pour notre entreprise.

Prendre le temps de rédiger le contenu et de le mettre en forme.

Pour que notre e-mailing ait un impact, il faut qu’il soit bien préparé au niveau de l’écriture et de la mise en forme. Par exemple : il faut s’assurer que le sujet dont nous voulons traiter et informer les gens se trouvent en début de texte. C’est bien connu que la majorité de ceux qui reçoivent des e-mails lit le premier et possiblement le second paragraphe. Rares sont ceux qui iront plus loin.

Mais plusieurs ne liront même pas la première ligne. Si le titre n’est pas percutant et accrocheur, il est possible qu’il ne soit même pas ouvert. Il faut donc trouver le titre qui va donner envie. Pour ce faire, il est possible de faire des tests, en envoyant des mails à nos plus proches collaborateurs avec différents titres. Il est bien de se mettre en copie aussi. À la simple vue d’un titre on peut se rendre compte par soi-même s’il fonctionne ou non.

Il faut tenter de mettre le lecteur dans l’action, en lui permettant de visiter une page web par exemple. Sans oublier de garder la longueur des liens minimale, en utilisant des réducteurs de liens. En les dirigeants là où nous voulons, nous les impliquons, ce qui peut permettre d’arriver à nos fins. Si l’on attend à la fin du mail pour leur donner envie, on risque fort d’avoir très peu de retour.

Des e-mailing créé en fonction du téléphone mobile

Une des erreurs que l’on retrouve le plus fréquemment dans les campagnes d’e-mailing aujourd’hui, est qu’elles ne sont pas adaptées aux téléphones mobiles. Pourtant, une grande majorité des interlocuteurs les ouvriront certainement avec cette méthode, puisqu’elle les suit partout où ils vont. Si la campagne est pensée principalement pour les ordinateurs et les tablettes, son efficacité en sera grandement réduite.

Une base de contacts à jour

Enfin, il faut prendre le temps de mettre à jour sa base de contacts après chaque envoi. Ceux qui nous reviennent avec une adresse qui n’existe plus doivent être retirés, et ceux qui ont demandé à être enlevés doivent aussi l’être. Bien que la mise à jour de la liste d’envois prenne du temps, au final, elle vous en sauvera tout autant en vous rapportant un meilleur retour sur investissement (ROI).

cabinet analyste
Précédent

Affaire Kepler-Chevreux : Pour les fonds vadeurs, Casino toujours le coupable idéal

Crypto-monnaie
Suivant

Euro-virtuel : la BCE travaille depuis peu sur la création d’une cryptomonnaie européenne

Derniers articles de Brèves

Donec ut Curabitur dapibus tristique in dolor. Sed ut consectetur risus.