Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Chamboulement dans la hiérarchie mondiale des banques.

dans Finance/News

C’est dans un contexte une fois de plus contrasté que le CAC 40 a ouvert après 4 jours de fermeture. Et la bonne surprise vient de la tendance à la hausse de l’indice qui évolue de +1.4 % à 3 154 points. Cette évolution est liée à la fois aux bons chiffres annoncés par EADS, car Airbus est semble-t-il repassé en tête dans la course aéronautique devant son rival américain Boeing. Le consortium européen serait devant et en nombre de commandes et en volumes de ventes…Le contrat à terme MATIF est aussi tiré vers le haut par les belles percées des jeux Ubisoft dont le titre prend plus de 6 % et par CGG Veritasqui pointe à près de + 5 %…

Dans l’hexagone toujours, on notera que d’autres moins bonnes nouvelles sont également à l’ordre du jour avec notamment Channel qui démontre que malgré les bons résultats de LVMH, le secteur du luxe est également touché par la crise avec la suppression de 200 emplois de CDD et autres intérimaires au 31 décembre. Sur un plan macro-économique, les experts français s’accordent aussi à dire que le déficit public de la France dépassera les 3 % autorisés par Maastricht dès l’année 2008….En France toujours, les constructeurs de portables et téléphones mobiles sont inquiets, car leurs ventes ont fondu de 10 à 20 % lors de ces fêtes de fin d’année et sont donc synonymes d’un net ralentissement dans ce secteur aussi !

Enfin, sur la scène internationale, on notera que la hiérarchie mondiale est totalement remaniée avec la récente crise financière puisque les deux premières banques mondiales sont désormais chinoises avec notamment Bank of China qui pointe en deuxième position…Le premier organisme bancaire occidental est JP Morgan Chase qui est à la troisième place. Outre-ATlantique, les investisseurs et les marchés attendent avec impatience les publications officilelles des chiffres de l’immobilier qui sont attendus en très nette baisse. La tendance sera probablement de -10 à -20 % sur l’ensemble du territoire américain.

Enfin du côté des principales devises et des principaux taux, on soulignera l’affaiblissement continu du dollar puisqu’il faut désormais 1.4253 $ pour rivaliser avec la monnaie européenne tandis que l’Euribor 1 an pointe à 3.15 % et que le baril de brut est toujours sous les 40 $ à 39.12 $ exactement.

Derniers articles de Finance

Praesent justo Curabitur massa odio sed ultricies at
Retour en haut