Épargne : comment faire des économies avec son salaire ?

/
Faire des économies avec son salaire - ©Pixabay, CC0 Creative Commons

La gestion de l’épargne dans un foyer est souvent plus compliquée qu’il n’y parait au premier abord. Un employé qui gagne un salaire respectable peut avoir autant de difficulté à faire des économies qu’une personne touchant le SMIC. En général, une grande partie des salariés ne peuvent épargner qu’une somme inférieure à leurs attentes. Il existe des méthodes simples pour améliorer la gestion des finances personnelles pour optimiser l’épargne. Voici quelques exemples.

Les étapes principales

Bien définir les charges du foyer

En effet, le jour de paie représente un nouvel espoir pour renflouer les comptes d’épargne. Cependant, il arrive souvent qu’il ne reste plus grand-chose à épargner après avoir payé toutes les factures mensuelles dont : eau, électricité, chauffage, loyer, services (télévision et internet). En addition à cela, il y a le budget à allouer aux provisions ou aux écolages des enfants.

Il est donc de première importance de faire un bilan de toutes les charges fixes du foyer pendant un mois. Cela permet d’avoir une vision prédéfinie des dépenses indispensables et ainsi gérer les dépenses superficielles. Classer les dépenses par catégories peut aider à garder un point de vue plus détaillé de la situation financière. Il est ainsi possible de fixer des marges pour les charges dont le montant varie tous les mois et selon la période de l’année (eau, électricité, gaz, chauffage, etc.). Il existe aujourd’hui plusieurs applications et banques en ligne qui aident à gérer les finances pour pouvoir faire des économies de manière plus efficace. Certaines banques proposent même leur propre application pour aider le client.

Prévoir les imprévus

Si la méthode précédente est déjà en application dans le foyer, il faut maintenant se concentrer sur la manière de gérer les dépenses superficielles et les imprévus. L’idée est la même que celle concernant les marges à fixer pour les charges variables. Selon les montants alloués aux dépenses fixes de chaque mois, il faut mettre de côté assez d’argent en prévision des imprévus et essayer de dresser une liste exhaustive des dépenses occasionnelles en les classant par ordre de priorité. Cela offre l’avantage de préserver le budget alloué aux charges fixes et ainsi éviter l’endettement ou l’obligation de souscrire à un prêt.

Se servir dans une caisse pour renflouer l’autre

Cette alternative peut s’avérer dangereuse tout comme elle peut être cruciale dans certaines situations. Le fait d’avoir classé les budgets par ordre de priorité offre alors la possibilité de prendre de l’argent destiné à une activité moins prioritaire pour renflouer des dépassements dans les budgets indispensables. Par exemple, il est possible de se servir du budget alimentation ou shopping pour rattraper les manques du budget destiné aux factures d’électricité. Il est toujours préférable de ne toucher à l’argent des imprévus qu’en dernier recours.

Compte parallèle pour les dépenses mensuelles

Le prochain conseil est une alternative envisageable pour les personnes qui ont du mal à gérer leurs dépenses. Ouvrir un second compte bancaire, de préférence un compte gratuit ou à des frais diminués, pour y garder la somme destinée aux dépenses mensuelles. Cette méthode s’avère être très efficace pour les personnes qui aiment se faire plaisir de temps en temps, car elle leur permet d’avoir un aperçu relativement réaliste de leurs finances.

Prendre de l’avance

La bonne initiative à adopter est d’essayer au maximum de gagner un mois d’avance sur les budgets destinés aux charges mensuelles. Le fait de se concentrer à essayer de gagner un mois d’avance sur les dépenses de chaque mois permet non seulement de grandir la motivation personnelle, mais permet aussi de suivre de manière concrète les économies qui peuvent être faites. Pour y parvenir, il est important de savoir faire des économies en évitant les dépenses jugées futiles ou superficielles, seulement jusqu’à ce que le montant nécessaire soit rassemblé.

Dans le cas où il serait nécessaire de jongler entre les budgets, ce budget prévisionnel devient alors la solution idéale pour renflouer les manques dans les autres catégories. Pour les personnes qui opteraient pour l’ouverture de comptes parallèles, cela peut également être efficace en ce qui concerne ce budget d’avance sur le mois à venir. Mais il est aussi possible de le combiner au compte destiné aux dépenses mensuelles.

Les autres étapes qui peuvent aider

Quand peut-on se permettre un budget « projet » ?

Dans cette même optique, si une personne continue d’alimenter ce compte après avoir atteint la somme utile pour un mois, elle pourra créer une nouvelle catégorie (compte) pour ces projets. De préférence lorsqu’elle aura atteint les 6 mois d’avance. Il faudra alors transférer le budget en excès dans la catégorie « projet ». Libre à elle de définir combien de mois d’avance elle veut garder dans la catégorie « budget avance ». Ce nouveau compte permettra de réaliser des projets de grande envergure laissés de côté pour des raisons financières : chalet de jardin, une smart TV, etc.

Effort personnel

Toutes les méthodes présentées dans le présent document sont efficaces à leur niveau. Cependant, il est de rigueur de fournir des efforts personnels et prôner la prévoyance. En effet, cela ne suffit pas de se reposer sur une bonne méthodologie ou une bonne organisation. Il faut éviter les dépassements en ce qui concerne les budgets liés aux besoins dits « superficiels ». Il vaut toujours mieux dépenser moins pour le shopping, les sorties et autres évènements afin de pouvoir jouir de cette liberté tous les mois plutôt que de se retrouver obligé de se serrer la ceinture parce que vous avez grignoté dans le budget imprévu pour vos achats.

Il faut aussi savoir trouver le bon équilibre. En effet, une personne peut toucher un salaire très élevé, mais avoir des charges fixes tout aussi conséquentes. Dans cette situation, il ne reste presque rien du salaire. Il faut ainsi savoir se contenter du nécessaire proportionnellement au revenu. En d’autres termes, il faut adopter un mode de vie légèrement en dessous de ces capacités financières « nettes ». En effet, beaucoup cèdent à la tentation que peut engendrer un revenu plus important comme une récente promotion au travail par exemple.

Savoir épargner est à la portée de tous et l’application des méthodes citées ci-dessus facilitera le processus. Avec un brin de bonne volonté et de discipline personnel, tout le monde peut atteindre ses objectifs personnels sur le plan financier.

Précédent

Solutions alternatives à la baisse du rendement du livret A

Suivant

Notre épargne est-il protégé par l'Etat ?

Derniers articles de Epargne

venenatis massa Praesent ipsum porta. quis neque. accumsan Nullam