1,3 million de $ de perte suite à un mauvais placement, le conseiller financier suspendu 2 ans

/
Investissement financier
Investissement financier spéculatif - ©Marga Santoso, CC0 Creative Commons

Alfred Drose, un ancien représentant du Chippingham Financial Group à Toronto, a mal conseillé un client. Suite à cela, il a été condamné  à une suspension pendant 2 ans. Cela a également pour conséquence d’écoper d’une amende. À cause de ce mauvais conseil, le client a perdu 1,3 million de dollars. Cette décision a été prise par le comité d’audience de l’Organisme Canadien de Réglementation du Commerce des Valeurs Mobilières.

Une violation de la règle

Le comité d’Audience de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières a décidé de suspendre Alfred Drose après avoir mal conseillé un client vulnérable. Selon celui-ci, l’ancien représentant a violé la règle en barattant le compte d’un client qui souffre de problème mental. À cause de cela, ce dernier a perdu plus d’un million de dollars.

Une amende + une interdiction d’exercer

Face à cet acte, Alfred Drose a été condamné à payer une amende de 137 171 dollars, dont  112 171 dollars de la somme sont destinés pour la restitution. Il doit également régler 35 000 dollars de frais. Le règlement de ces amendes doit se faire à 12 mois de supervision stricte. En plus du paiement de la somme, il ne peut plus exercer dans son domaine pendant 2 ans.

La décision des sanctions a été prise après une audience disciplinaire qui a été mise en place entre février 2014 et juin 2015. Malgré le fait qu’Alfred Drose bénéficie d’une bonne image au sein de l’entreprise, il a tout de même été sanctionné. Son conseil a conduit à une perte du client étant donné que le compte de celui-ci est livré à des opérations très excessives.

Un client vulnérable

Le client est loin d’être une personne normale. Effectivement, en étant un ancien avocat de 66 ans, il souffre de de la maladie d’Alzheimer. Le client prévoyait un projet d’investissement qui était 100% spéculatif. Suite à une rencontre avec le client, Alfred Drose a effectué l’ouverture du compte en mettant au nu les différentes informations de connaissances de celui-ci. Cela a bien évidemment entraîné la perte d’environ 1,3 million de dollars en générant des commissions brutes de l’ordre de 232 000 dollars.

Source Finance-investissement

Précédent

Pourquoi l’Australie a émis un avertissement sur les bénéfices crypto aux investisseurs ?

Suivant

Le Bitcoin est une des plus fortes alarmes incendie de la finance 

Derniers articles de Finance