Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Crédit : d’où vient l’argent ?

dans Banques/News

Tout le monde emprunte, tout le monde a besoin d’argent, de crédits, de M. et Mme Martin pour acheter un lave-vaisselle aux Etats pour le financement de leur politique sociale et économique en passant par les entreprises pour leurs besoins de trésorerie.

Pour trouver ces liquidités on ouvre la porte du marché des capitaux. Depuis la globalisation des marchés, c’est-à-dire cet espace mondial sans frontières aux transactions en continuum, instantanées, dématérialisées, assorties d’opérations sur les produits dérivés d’une extrême complexité, ce marché des capitaux s’est démultiplié en quantité de sous-marchés. Nous allons tenter de simplifier.

Le marché monétaire :

C’est le marché des capitaux à court terme. Il comprend deux marchés :

Le marché interbancaire

Le marché interbancaire est réservé aux établissements de crédit qui peuvent réaliser toutes les opérations qui les intéressent (montant, durée, taux, modalités).

Les taux d’intérêt à court terme se forment sur ce marché ou se rencontre l’offre et la demande de liquidités bancaires. Les établissements de crédit qui ont des excédents de trésorerie interviennent sur le marché interbancaire en tant que prêteurs alors que ceux qui sont déficitaires interviennent en tant qu’emprunteurs. Le Trésor public intervient essentiellement en tant qu’emprunteur pour financer l’Etat. Pour ce faire, il émet des Bons du Trésor.

Le marché des titres de créances négociables

Les TCN sont des billets de trésorerie qui concernent surtout les grandes entreprises. Il s’agit d’un moyen de financement et de placement.

Les TCN sont des titres émis au gré des émetteurs, négociables, représentant un droit de créance pour une durée déterminée. Les TCN sont dématérialisés et transmissibles.

Le marché financier :

C’est le marché des titres à moyen ou long terme. Il comprend :

Le marché des actions

Une action est un titre de propriété représentant une part du capital d’une société. L’actionnaire est donc copropriétaire de l’entreprise dans laquelle il a investi.

Le marché des obligations

Une obligation est un titre de créance sur l’État, sur des institutions publiques ou sur des entreprises privées qui ont contracté un emprunt auprès du public en fixant à l’avance la durée et la rémunération.

Applications :

Lorsqu’une grande entreprise, disons PSA, a besoin de 100 millions d’euros, elle peut s’adresser à l’une de ses banques mais aussi

Emettre des actions (augmentation de capital)

Emettre des obligations ou des TCN (emprunt auprès d’investisseurs)

Lorsque qu’un ménage a besoin de 300000 euros pour une acquisition immobilière, il s’adresse à sa banque. Celle-ci, le plus souvent, ne dispose pas de cette liquidité. Elle va donc se refinancer, c’est-à-dire trouver l’argent pour honorer un prêt accordé, en empruntant sur le marché interbancaire.

Le rôle des Banques Centrales (BdF, BCE) :

Il peut arriver qu’une banque ne puisse trouver suffisamment de liquidités sur le marché monétaire. Dans cette situation, elle se tourne vers la Banque Centrale pour obtenir les ressources qui lui font défaut. La Banque Centrale est ainsi le prêteur en dernier ressort, celui vers qui on se tourne lorsqu’il n’y a plus d’argent disponible sur le marché monétaire. C’est à ce titre que les Banques Centrales sont intervenues dans la crise financière mondiale actuelle pour remettre des liquidités dans le circuit.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Banques

velit, libero. mattis elit. Praesent ultricies libero Phasellus dictum dapibus pulvinar Curabitur
Retour en haut