Credit Suisse : Accord à l’amiable dans l’affaire de filature d’Iqbal Khan

/
Crédit Suisse
Crédit Suisse - ©photosforyou, CC0 Creative Commons

Crédit Suisse, l’un des groupes bancaires les plus célèbres au monde, vient de régler l’affaire la plus explosive de son histoire. Ce leader mondial de la gestion de fortune qui siège à Zurich a conclu un accord à l’amiable avec son ancien gestionnaire de fortune vedette Iqbal Khan.

Une affaire de filature explosive

En 2019, Iqbal Khan a déclaré que la banque Credit Suisse l’avait fait suivre par un détective privé. Ce scandale d’entreprise a explosé en septembre 2019. Iqbal Khan était l’ancien patron de sa division gestion de fortune internationale. Après son départ, ce dernier est parti chez UBS. Un groupe qui est considéré comme le premier rival de Credit Suisse. Cette histoire a même conduit à la démission du directeur général Tidjane Thiam. Cette nouvelle a été déclarée par le porte-parole de la banque suisse.

L’affaire est désormais close

Dimanche dernier, Simon Meier, le porte-parole de la banque a déclaré que « Toutes les personnes impliquées ont accepté de régler le problème ». Il a même insisté que « cette affaire est désormais close ». L’annonce a été déclarée dans le but de confirmer une information qui a été rapportée dans le journal suisse NZZ am Sonntag.

D’après les annonces de ce journal, l’accord était réalisé dans le but de faciliter l’abandon des plaintes au pénal déposées par Iqbal Khan et son épouse. Ces plaintes ont été déposées contre ce leader mondial de la gestion de fortune et les détectives privés qui auraient suivi cet ancien gestionnaire et sa femme.

Credit Suisse a admis avoir engagé des enquêteurs privés.

Après les allégations de l’ancien gestionnaire, la banque suisse a déclaré qu’elle a dirigé d’autres affaires d’espionnages. Credit Suisse a admis avoir engagé des enquêteurs privés pour traquer Peter Goerke, un ancien cadre de la banque. Cette surveillance a été réalisée sous l’ordre de Pierre-Olivier Bouée, un ancien directeur des opérations de Crédit Suisse. Cette révélation a même entraîné le suicide d’un autre détective privé qui a participé à cette surveillance.

Source Reuters

Précédent

Stations balnéaires, les prix de l’immobilier ne cessent d’augmenter en 2021

Suivant

Le prix du Bitcoin a augmenté de 10 % ces dernières 24 heures

Derniers articles de Banques