La crise n’épargne pas les milliardaires

/

Selon le dernier classement des milliardaires par le journal FORBES, on en a perdu un tiers. L’an dernier, 1 125 personnes sur notre planète avaient une fortune personnelle supérieure à 1 milliard d’euros ; elles ne sont plus que 739 cette année.

Les grosses fortunes ont perdu 2 000 milliards de dollars l’an dernier, mais ce qui leur importe le plus, c’est leur classement !

Ainsi, Bill Gates redevient l’homme le plus riche du monde avec 40 milliards de dollars de fortune personnelle. Il a beaucoup perdu (il avait 58 milliards de dollars l’année précédente), mais pas autant que les autres, et détrône l’investisseur américain Warren Buffett, rétrogradé à la deuxième place avec 37 milliards de dollars de patrimoine (au lieu de 62 l’année précédente). A la troisième place, on trouve le mexicain Carlos Slim, le roi du téléphone portable en Amérique Latine.

On remarque que ce sont la plupart des nouvelles fortunes dans les pays en voie de développement qui ont disparu, notamment en Inde, en Turquie et en Russie, ces trois pays étant très durement touchés par la crise financière.

De ce fait, on assiste à un retour des grandes fortunes traditionnelles.

En France, il n’ya guère de changement, si ce n’est que Liliane Betancourt, héritière de l’Oréal, n’est plus la femme la plus riche du monde mais seulement d’Europe.

Default thumbnail
Précédent

Assurance vie Sequoia Société Générale

Default thumbnail
Suivant

Chiffres de la Poste en baisse de 44 %

Derniers articles de Brèves

dapibus neque. ut Lorem quis felis velit, luctus consectetur et, mattis vel,