Crypto : Anonymous enquête sur Do Kwon

/
anonymous

Anonymous veut faire la lumière sur les crimes de Do Kwon, une nouvelle mission qui suscite des réactions mitigées.

Anonymous veut faire la lumière sur le passé de Do Kwon

Tous les passionnés ou anciens propriétaires de Terra Luna savent que la blockchain a subi une descente aux enfers depuis quelques semaines. Beaucoup de gens ont perdu beaucoup d’argent dans cette chute incroyable, ont cessé de croire au projet et ont même essayé de réparer les choses dans la nouvelle version récemment publiée.

Avec toute cette histoire véhiculant déjà de nombreux messages de suspicion et de haine pour la blockchain, Anonymous a décidé d’enquêter sur le co-fondateur de Terra, Do Kwon.

Suite à l’effondrement des écosystèmes Terra (LUNA) et TerraUSD (UST) en mai dernier, le groupe de hackers Anonymous s’est engagé à “faire en sorte que” le co-fondateur de Terra, Do Kwon, “soit traduit en justice dès que possible”. Leur déclaration d’intention a pris la forme d’une vidéo dans laquelle Anonymous a énuméré plusieurs fautes présumées de Do Kwon.

« Do Kwon, si vous nous écoutez, malheureusement, il n’y a rien que l’on puisse faire pour inverser les dommages que vous avez causés. À ce stade, la seule chose que nous pouvons faire est de vous tenir pour responsable et de faire en sorte que vous soyez traduit en justice le plus rapidement possible. (…) Anonymous examine toute l’histoire de Do Kwon depuis son entrée dans la cryptomonnaie, pour voir ce que nous pouvons apprendre et mettre en lumière. Il ne fait aucun doute qu’il y a beaucoup d’autres crimes à découvrir dans votre parcours de destruction. »

Anonymous a réalisé une vidéo avec une liste des fautes présumées de Kwon, y compris des allégations selon lesquelles il collectait 80 millions de dollars par mois auprès de LUNA et de terraUSD (UST) avant que les protocoles ne s’effondrent et qu’il était impliqué dans un autre protocole appelé Basis Cash, qui s’est également effondré.

Anonymous s’éloigne de sa mission originelle

N’importe qui peut prétendre être anonymous, ce qui est censé être une force.. Mais il est clair qu’Anonymous ces dernières années est loin de sa première bataille – idéologiquement neutre – sur la liberté d’Internet et la lutte contre les pédocriminels.

Plonger dans la vie du fondateur de Terra (LUNA), Do Kwon, semble être leur nouvelle mission après la récente attaque de piratage à petite échelle contre la Russie.

Après la sortie de la vidéo, il y a eu des réactions mitigées de tous les horizons. Alors que certains soutiennent la nouvelle mission, la considérant comme l’œuvre de “Robin des Bois moderne”, d’autres sont plus critiques, qualifiant la vidéo de menace vide : “Anonymous est tellement cliché maintenant […] c’est une menace presque bizarre”, a écrit le sous-reddit r/CryptoCurrency. “J’espère qu’ils trouveront quelque chose, mais c’est juste des menaces en l’air”, a déclaré un autre.

Le plus gros problème est que ces menaces contre le fondateur de Terra (qui doit déjà y être habitué) manquent de substance, elles sont des accusations lointaines qui ne sont pas basées sur de nouvelles informations.

Bref, cette déclaration n’est pas un énorme succès. Pourtant, avec l’incident de l’UST seul (sans parler de l’effondrement de LUNA), Do Kwon doit clairement être tenu responsable devant le tribunal. Et pas besoin d’Anonymous pour cela.

D’ailleurs, la justice sud-coréenne n’a pas entendu ces “cybers vengeurs”. Il est en effet interdit à tous les employés des projets de Do Kwon et Terra de quitter la Corée du Sud. Bien que leur mauvaise gestion de la crise soit évidente compte tenu des résultats et des réserves de BTC dépensées inutilement, les baleines peuvent également être responsables des pertes d’indexation initiales de l’UST par le biais de ventes massives.

Précédent

Inflation : Christine Lagarde durcit le ton concernant les taux

Suivant

Immobilier : lutter contre l’inflation avec la SCPI

Derniers articles de Crypto