Crypto : c’est officiel, Celsius est désormais en faillite

/
faillite business

Suite à la faillite de Voyager Digital la semaine dernière, c’est au tour de Celsius Network, l’une des principales plateformes de prêt de crypto-monnaies, de déposer le bilan. L’effondrement et la chute du prix du stablecoin Terra a remis en cause les modèles de ces plateformes et déclenché un mouvement de correction massif dans l’industrie.

Une mauvaise gestion des fonds ?

La chute des prix des crypto-monnaies a fait une nouvelle victime : Celsius. La plateforme de prêt a déposé une demande de mise en faillite aux États-Unis le 13 juillet dans un communiqué de presse. “C’est la bonne décision pour notre communauté et notre entreprise”, a déclaré Alex Mashinsky, cofondateur et PDG de Celsius. “Nous avons une équipe solide et expérimentée pour nous guider tout au long de ce processus.”

Les problèmes de Celsius ont commencé à la mi-juin : la plateforme a annoncé un gel sur les retraits et les transferts de crypto-monnaies, envoyant une onde de choc à travers l’écosystème. Des rumeurs de défauts de paiement circulent depuis le début du mois, certains pointant du doigt une mauvaise gestion des fonds.

Celsius a joué avec le feu en offrant à ses utilisateurs des rendements très élevés : pour leur offrir ces services , la plateforme a dépensé leurs fonds sur des teneurs de marché autonomes (market makers). De plus, l’exposition de Celsius au jeton stEH qui a décroché de la valeur de 1 ETH, a également contribué à l’incendie.

Ces dernières semaines, cependant, Celsius a commencé à rembourser ses créanciers. Par exemple, plus tôt cette semaine, la plateforme a versé 20 millions de dollars à Aave en USDC. Plus tôt ce mois-ci, Maker a reçu 41 millions de dollars en DAI. Mercredi, nous avons appris que la plateforme avait réussi à rembourser la totalité de sa dette en stable coin.

La loi américaine régit très précisément la faillite des entreprises, et dans le cas de Celsius, elle montre qu’elle suit un processus connu sous le nom de “Chapter 11”, qui est en fait une opération de “réorganisation”. Cependant, ce n’est pas forcément une bonne nouvelle, même si le pire a peut-être été évité.

La procédure judiciaire du “chapitre 11”

Dans son communiqué de presse, la plateforme a indiqué qu’elle visait à se restructurer pour “maximiser” la valeur des parties prenantes et a alloué 167 millions de dollars en espèces pour répondre aux besoins urgents. Dans son affaire mercredi devant le tribunal des faillites du district sud de New York, Celsius a également estimé son bilan entre 1 et 10 milliards de dollars de dettes, avec plus de 100 000 créanciers.

La procédure de faillite du chapitre 11 est une procédure judiciaire spéciale. C’est l’entreprise qui en fait la demande, et la loi la met sous la protection des tribunaux alors qu’elle restructure et assainit ses comptes. Cela leur permet de garder le contrôle avec l’accord du juge et de poursuivre généralement certaines de leurs activités.

Dans l’affaire Celsius, les administrateurs ont déclaré avoir demandé au tribunal de pouvoir poursuivre certaines opérations pour “assurer un fonctionnement normal”. En conséquence, Celsius a demandé au juge de pouvoir payer ses employés, et cela a été accordé. Cependant, Celsius n’a pas demandé l’autorisation d’autoriser d’autres retraits, de sorte que les fonds des clients sont restés gelés.

Dans un communiqué de presse, Celsius a soutenu sa décision de geler les retraits le mois dernier. “Sans cette pause, les retraits auraient augmenté et auraient laissé tout l’argent à certains des clients les plus réactifs” sans en laisser suffisamment aux autres. Alors pour éviter cette situation de retrait massif, comme l’a connu l’écosystème Terra lors de son effondrement, Celsius a continué à bloquer des fonds.

« Nous considérerons ce moment comme déterminant, un moment où nous avons agi avec résolution et confiance pour servir la communauté et renforcer le futur de l’entreprise. »

Ces paroles du PDG ne suffiront peut-être pas à apaiser les utilisateurs de Celsius, dont les fonds sont désormais gelés depuis des semaines. En tout cas, la chute du géant du crédit montre le niveau de crise que traverse actuellement l’écosystème.

Précédent

La fintech Klarna perd 85% de valorisation en un an

Suivant

Le taux du livret A passera à 2% au mois d’août

Derniers articles de Crypto