Crypto : le régulateur américain CFTC réclame 1,7 milliards de dollars pour fraude à une société

/
arnaque bitcoin

Le régulateur américain de surveillance des matières premières a annoncé jeudi qu’il avait déposé des poursuites civiles contre un Sud-Africain et sa société pour avoir exploité un pool frauduleux de matières premières d’une valeur de plus de 1,7 milliard de dollars.

300 000 personnes arnaqués

La CFTC, le régulateur financier américain, a poursuivi une plateforme spéculative sud-africaine et ses dirigeants et exigé la restitution de 1,7 milliard de dollars déposés par les clients en crypto-monnaies.

Mirror Trading International (MTI) a été mise en liquidation judiciaire en juillet 2021. La société garantissait aux investisseurs, grâce à un algorithme capable de négocier sur le marché des changes, un rendement potentiel de plus de 100% par an. Ce rendement s’est bien entendu avéré imaginaire.

La Commodity Futures Trading Commission (CFTC) a déclaré que le stratagème frauduleux de la société dans lequel elle sollicitait des bitcoins auprès de milliers de personnes en ligne pour gérer prétendument un pool de marchandises était le plus important jamais réalisé contre les crypto-monnaies. La CFTC a inculpé Mirror Trading International Proprietary Limited et son PDG, Cornelius Johannes Steynberg.

Selon la CFTC, MTI et son PDG, le ressortissant sud-africain Cornelius Johannes Steynberg, ont accepté plus de 1,7 milliard de dollars en dépôts de bitcoins, certains provenant d’environ 23 000 résidents américains.

Dans un communiqué, le régulateur a déclaré qu’il s’agissait de “la plus grande fraude impliquant des bitcoins jamais poursuivie par la CFTC”. Selon plusieurs médias sud-africains, MTI comptait près de 300 000 abonnés lors de sa suspension en décembre 2020.

La CFTC a déclaré que Steinberg était un fugitif au yeux des forces de l’ordre sud-africaines, mais qu’il a récemment été arrêté au Brésil sur mandat d’Interpol. Il n’a pas pu être joint dans l’immédiat pour un commentaire.

Des fonds probablement jamais récupérés

Dans sa plainte, la CFTC a déclaré que la société prétendait disposer d’un logiciel propriétaire qui générerait des gains commerciaux substantiels pour les investisseurs qui mettent en commun le bitcoin, mais qu’aucun “bot” de ce type n’existait réellement.

Selon la CFTC, en réalité, seule une petite fraction des bitcoins mis en commun avait été investi à perte, et le reste a été détourné par la société sud-africaine. La société a finalement déposé son bilan en 2021, et peu de temps après, les autorités sud-africaines ont lancé une enquête pour fraude.

La CFTC a averti les victimes de MTI qu’elles pourraient ne jamais récupérer leurs avoirs “parce que le contrevenant pourrait ne pas disposer de fonds suffisants”. L’Afrique du Sud a nommé un liquidateur pour tenter de récupérer les fonds perdus. Avec la popularité de l’industrie de la crypto-monnaie, les cas de fraude ont augmenté ces dernières années.

Avec le développement de l’industrie des crypto-monnaies en 2021, le nombre de fraude et le montant de celle-ci ont explosé. En effet, en 2021, le montant total des fraudes recensées a dépassé 14 milliards de dollars, selon la société d’analyse financière Chainalysis.

Par rapport à 2020, le montant de ces arnaques a doublé. Mais les pratiques changent également, selon les données et l’analyse de Chainalysis. Si le piratage de compte ou les arnaques sur les réseaux sociaux restent les moyens les plus courants de transfert de crypto-monnaies, d’autres, plus sophistiqués, ont vu le jour.

Les autorités américaines ont annoncé jeudi que Ruja Ignatova, surnommée “la reine de la crypto”, a été ajoutée à la liste des 10 fugitifs les plus recherchés par le FBI. En 2014, l’entrepreneure allemande d’origine bulgare a lancé OneCoin, un projet de crypto-monnaie qui lui a permis de lever plus de 4 milliards de dollars. Mais la monnaie n’est jamais apparue et Ruja Ignatova a détourné la plupart des fonds.

Précédent

Crypto : comment les utiliser pour jouer au casino en ligne ?

Suivant

Immobilier : stabilisation des prix en attendant la chute ?

Derniers articles de Crypto