Crypto : Kim Kardashian va payer plus d’1 million de dollars d’amende

/
kim kardashian

Kim Kardashian a été condamnée à une amende par les régulateurs américains pour avoir fait la promotion de la crypto-monnaie EthereumMax, qui s’est ensuite effondrée. Elle a fait cette promotion sans déclarer qu’elle avait été rémunérée. Désormais, elle collabore avec la justice pour tenter d’éluder une affaire qui a fait de nombreuses victimes parmi les investisseurs américains.

1,26 millions de dollars d’amende dans l’affaire EthereumMax

Kim Kardashian a été épinglée par la U.S. Financial Police Securities and Exchange Commission. La star de la télé-réalité a été condamnée à payer 1,26 million de dollars pour régler les accusations selon lesquelles elle aurait violé la loi américaine en vantant les mérites d’un jeton crypto, sans avoir indiqué qu’elle avait été payée pour faire la promotion du jeton.

La SEC a déclaré que la milliardaire avait été payée 250 000 $ pour avoir publié des “posts” sur son compte Instagram faisant la promotion du jeton EMAX, un crypto-actif proposé par EthereumMax qui se disait être lié à Ether, la deuxième plus grande crypto-monnaie après Bitcoin, mais n’a en réalité rien à voir.

Les autorités américaines entendent nettoyer la jungle des influenceurs financiers. Le lundi 3 octobre, la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a infligé une amende de 1,3 million de dollars à Kim Kardashian pour avoir fait la promotion d’une crypto-monnaie sur Instagram (Meta).

En juin 2021, l’influenceuse la plus célèbre du monde a vanté les vertus d’Ethereum Max à ses 331 millions d’abonnés. “Êtes-vous dans la crypto ??? Ce message n’est pas un conseil financier, mais partage ce que mes amis m’ont dit sur le jeton Ethereum Max”, écrivait-elle sur son compte Instagram à l’époque. Le message contenait un lien vers le site Web EthereumMax, qui fournit aux utilisateurs des instructions sur la façon d’acheter ces jetons numériques.

Cette crypto-monnaie n’a aucun lien proche ou lointain avec Ethereum (la deuxième crypto-monnaie après Bitcoin). Une semaine après cette publicité, son prix a chuté de 85 %. Aujourd’hui, le prix de cette crypto-monnaie a chuté de plus 99,9%.

Le président de la SEC, Gary Gensler, a rappelé que « lorsque des célébrités ou des influenceurs approuvent des opportunités d’investissement, y compris des actifs cryptographiques, cela ne signifie pas que ces produits d’investissement conviennent à tous les investisseurs ». Cette amende de 1,26 million de dollars représente moins de 0,1 % de la fortune de Kim Kardashian, estimée à 1,8 milliard de dollars par le magazine « Forbes ».

D’autres influenceurs concernés

Le boxeur Floyd Mayweather et le basketteur Paul Pierce ont également fait la promotion d’EthereumMax par le passé. En 2018, le premier a également payé une amende de 614 775 $ pour avoir fait la promotion du jeton numérique, sans révéler qu’il avait été payé pour le service. Le boxeur a ensuite été interdit de promouvoir tout type d’investissement crypto pendant trois ans.

« Ces communications, dont la nature commerciale est parfois cachée, contribuent à faire gonfler artificiellement la valeur d’actifs financiers », s’inquiète l’autorité.

En juin, les investisseurs se sont cette fois retournés contre le patron de Tesla, Elon Musk, l’accusant de manipuler le prix de la crypto-monnaie. Ils ont réclamé 258 milliards de dollars d’amendes pour lui et ses sociétés Tesla et SpaceX, soit bien plus que sa richesse estimée (215 milliards de dollars).

“Nous encourageons les investisseurs à considérer les risques et les opportunités potentiels d’un investissement à la lumière de leurs propres objectifs financiers” a déclaré lundi le président de la SEC, Gary Gensler, dans un communiqué.

Précédent

Crédit Suisse : le moment d’investir ou de fuir ?

Suivant

Comment le Bitcoin peut profiter d’une faillite du Crédit Suisse ?

Derniers articles de Crypto