Crypto : les NFT vont-ils finir par disparaître ?

/
NFT, projet cryptopunks
NFT, projet cryptopunks - ©surf-finance.com

Actuellement, les NFT – ou jetons non fongibles – ont largement perdu en popularité. Bien qu’ils aient connu un sommet en janvier, les volumes d’échanges ont considérablement diminué au cours des derniers mois.

La chute vertigineuse des NFT

Dune Analytics affirme que le volume des transactions NFT a diminué de 97 % depuis janvier. Ils affirment que le volume des transactions NFT était supérieur à tout autre actif négociable au plus fort de l’engouement en janvier.Selon eux, l’engouement est désormais terminé comme le prouve les statistiques du volume des transactions de septembre.

Depuis avril 2021, cette jeune industrie a connu une croissance incroyable. Mais depuis, le volume mensuel des transactions pour les NFT est passé de 17 milliards de dollars en janvier 2022 à 466 millions de dollars au cours d’un mois en septembre.

Les NFT sont des objets de collection numériques très nichés et appréciés par une grande communauté de personnes. Toutefois, ils sont fréquemment critiqués pour leur faible utilité et leur volatilité, ce qui en fait des investissements spéculatifs. De plus, ils ne peuvent être acquis que par le biais de crypto-monnaies, ils sont enregistrés sur des blockchains pour l’authentification.

De nombreuses entreprises ont décidé de créer leurs propres collections d’art numérique à vendre. Cela inclut de nombreuses marques haut de gamme, telles que les marques Gucci ou Prada. D’autres entreprises ont décidé d’utiliser les NFT pour offrir des avantages exclusifs à leurs clients comme Starbucks. De son côté, Sotheby’s, l’une des quatre plus grandes maisons de vente aux enchères, a aussi décidé d’organiser des ventes via le métaverse.

Les documents de propriété numérique stockés sur une blockchain sont appelés NFT. Ils présentent les mêmes préoccupations en matière de fraude et d’environnement que les autres monnaies numériques.

Une autre similitude est que les NFT sont une version amplifiée de la spéculation existante sur le marché de la cryptographie. Le marché des crypto-monnaies a subi un effondrement majeur en janvier 2022, perdant plus de deux billions de dollars en valeur.

L’hostilité de certaines marques et du public envers les NFT

Au contraire, d’autres marques comme Mojang se sont montrées hostiles envers les jetons non fongibles en raison de leurs associations négatives d’investissement et de spéculation. L’entreprise a décidé fin juillet d’interdire l’utilisation des NFT dans son jeu phare Minecraft. Le PDG du jeu très populaire a déclaré que l’utilisation des NFT “enlève le plaisir du jeu et encourage les joueurs à faire du trading à la place”.

Cette hostilité de la marque envers les NFT a été plutôt bien reçue par les fans sur les réseaux sociaux, ce qui montre également l’hostilité d’une partie du public. Le refus de Mojang a marqué un tournant important pour les NFT car il a fait chuter le volume des échanges en raison d’une baisse significative de l’intérêt pour les NFT en tant que technologie spéculative.

Cette baisse ramène également la question de l’impact environnemental de ces technologies au cœur du débat. Selon une étude menée par des chercheurs indépendants, il faut en moyenne 200 kilogrammes de dioxyde de carbone pour générer un NFT. Cela équivaut à parcourir 800 kilomètres dans une voiture à essence.

Au mois de juin, la principale plateforme de trading NFT, OpenSea, a signalé une baisse de 75 % des ventes en deux mois. La plateforme a même procédé au licenciement d’un cinquième de ses effectifs, ce qui montrait déjà clairement que le marché NFT était à la peine.

Précédent

Crédit immobilier : les emprunteurs font face à des taux à 2%

Suivant

L’exposition des banques aux énergies fossiles pointée du doigt par une ONG !

Derniers articles de Crypto