Demande de prêt-relais : exemple

dans Questions

On est sur le feux actuellement car on a mis en vente l’appart que l’on louait et on a réussi à le vendre (en baissant le prix mais on est encore gagnant sur le coup….) sur ceux on devrait signer un compromis pour l’achat d’1 grande maison proche d’Annecy (un super coup )elle vaut quand même 330.000€ (sans les frais de notaire on pourrait loger rapha en bas (il nous aiderait à payer nos échéances d’emprunt) et il faut donc que l’on vende notre appart (estimation environ 240.000€) voilà tout ça pour dire que nous sommes en pleine négo avec plusieurs banques vu déjà CA, CE, Crédit mutuel, Crédit Foncier….on ne voulait pas faire de prêt relais mais on ne passe pas sans. Que faut-il faire ?

1°Il est vraiment préférable d’éviter à tout prix un prêt-relais, car le montant du prêt octroyé est généralement calculé à hauteur de 60 à maxi 65 % de la valeur du bien mis en vente. Si vous vendez votre appartement 240 000 €, vous aurez donc un prêt-relais de 150 000 € environ, guère plus. Si d’aventures, vous avez encore un reliquat de prêt dessus, le capital de celui-ci viendra en déduction du montant dont la banque tiendra compte pour effectuer son calcul de prêt-relais.

2°Il est infiniment préférable de vendre, de prendre un appartement en location le temps d’avoir l’argent et de faire l’achat par la suite en souscrivant un prêt amortissable classique. Cela évite le prêt-relais.

3°cela dit, si vous envisagez de le faire à tout prix, sachez que les meilleurs taux fixes sur 20 ans oscillent autour des 3.5 à 3.7 %. Le prêt-relais quant à lui devrait être assorti d’un taux à peine de 3 % : son seul avantage réside dans le fait que vous ne payez des mensualités d’intérêts, donc plus faibles.

4°les banques se valent toutes…Vous pourriez avoir intérêt à passer par un courtier.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*