Redressements et liquidations judiciaires en hausse au 1er trimestre…

dans Brèves/News

Le mois de février dernier avait réservé une bonne surprise aux pouvoirs publics ainsi qu’aux marchés financiers dans la mesure où l’INSEE avait publié le nombre de créations d’entreprises qui s’étaient élevées à 43 213 en grande partie grâce au succès remporté par la formule de l’auto-entreprise. C’était sans compter sur les chiffres du nombre de procédures judiciaires qui vient d’être publié hier par le cabinet Altares spécialisé en la matière.

Le cabinet d’audit fait en effet état d’un peu plus de 15 200 dépôts de dossiers pour le premier trimestre. Ce chiffre traduit une très nette hausse par rapport aux nombre de procédures déposées à la même période l’année précédente. Pour autant, experts et économistes s’attendaient à de tels chiffres en raison des conséquences à plus ou moins court terme de la récession qui touche l’économie mondiale. Ils s’y attendaient d’autant plus qu’un nombre plus important de créations d’entreprises est obligatoirement assorti d’un nombre plus important de liquidations judiciaires par voie de conséquence.

Ce qui ennuie plus les spécialistes, c’est la proportion de liquidations judiciaires immédiates, notamment dans le secteur de l’industrie. Habituellement, les entreprises saisissent le Tribunal de Commerce dans l’espoir d’obtenir des juges une période de redressement aussi longue que possible. Or, il semble bien que les plans de sauvegarde accompagnés d’une période de redressement ne représentent guère qu’un tiers des dossiers…

Lien utile : Créations d’entreprises : 43 213 en février !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*