Début de la dernière ligne droite avant The Merge

/
Crypto-monnaie
Exemples de Crypto-monnaire : BitCoin, Riple, Ethereum, Libra - ©WorldSpectrum, CC0 Creative Common

La dernière ligne droite de la mise à jour tant attendue de The Merge. Le réseau test de référence de la blockchain Ethereum (ETH) Ropsten est officiellement passé de la preuve de travail (PoW) à la preuve de participation (PoS). Selon les développeurs, la migration n’a pas été trop difficile, mais une série de tests sont encore nécessaires pour optimiser la mise à jour du mainnet.

Ethereum 2.0 en août ?

La transition d’Ethereum à Ethereum 2.0 se passe bien. Mercredi, le test très attendu de la communauté Ethereum a réussi. Plus précisément, les développeurs d’Ethereum ont changé la blockchain Ethereum Ropsten d’un système dit de “preuve de travail” (Pow) en un système de “preuve de participation” (PoS).

Le fondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, a fait cette annonce dans un retweet de la société professionnelle Etherchain.

Le plus ancien testnet d’Ethereum, Ropsten, a officiellement migré vers le consensus Proof-of-Stake. Bien que divers tests de compatibilité soient encore à réaliser, il n’y a pas de problème majeur dans cette mise à jour réseau, et c’est le dernier test avant qu’Ethereum migre officiellement vers le même modèle.

Le test fait partie d’une mise à jour majeure de la blockchain Ethereum baptisée The Merge, qui devrait avoir lieu en août. Cette fusion inclut Ethereum, passant d’un processus de vérification et d’extraction connu sous le nom de PoW à un processus PoS. Un pas de géant vers un tout autre système.

« Nous espérons que ce sera une bonne démonstration du chemin parcouru. Si tout se passe bien, cela signifie que nous ne sommes plus qu’à une petite étape de l’arrivée du Merge sur le réseau principal. »

Tim Beiko, l’un des principaux développeurs d’Ethereum, a également célébré la nouvelle via son compte Twitter, affirmant que la transaction s’était bien déroulée, à l’exception de quelques propositions de blocs mal placées.

Fini la PoW sur le testnet Ropsten

Lancé en 2016, Ropsten est le plus ancien “testnet” d’Ethereum à ce jour. Un testnet est une blockchain alternative qui permet de tester sans mettre en danger les fonds des utilisateurs. Les rôles des différentes parties prenantes (développeurs, validateurs…) dans la mise à jour Ropsten ont été détaillés dans un post.

La transition du système PoW au système PoS sur cette blockchain a été réussie, de sorte que les mineurs ne peuvent plus l’exploiter sur ce réseau. Du coup, la blockchain de Ropsten n’a plus de mineurs sur son réseau, mais des validateurs : ils sont passés de 100 000 validateurs début juin à 101 000 aujourd’hui. Chacun de ces derniers bloque 32 ETH sur une adresse venant participer à la vérification du bloc, ce qui signifie que plus de 3 millions d’ETH ont été déposés afin de sécuriser le réseau.

Suite à la mise à jour de Ropsten, “les validateurs qui sécurisent désormais le réseau via la preuve de participation (PoS) ont commencé à opérer et à créer de nouveaux blocs de transactions précédemment créés par les mineurs via la preuve de participation (PoW)”, a expliqué un média professionnel.

Cette transition du PoW au PoS sur la blockchain de Ropsten mérite encore une attention particulière. “Même si elle fonctionne bien pendant 6 heures, cela ne s’avère pas être un succès complet”, a déclaré Vitalik Buterin mercredi, suggérant que le problème pourrait être découvert dans les prochaines semaines.

Ainsi, les développeurs travaillent sur la même mise à jour que Ropsten au cours des prochaines semaines sur deux autres testnets : Sepolia et Goerli. Si la mise à jour réussit également, elle apportera la grande mise à jour d’août de la blockchain principale d’Ethereum, qui passera du système PoW au système PoS.

Dans une note publiée sur le site Web d’Ethereum en mai, les développeurs ont affirmé que la blockchain fusionnée consommerait 99,95 % de l’énergie après la transition. Cette fusion entraînera également de nouveaux développements dans la blockchain car il ne sera plus possible de miner. L’auto-validateur prend en charge la vérification du réseau principal.

Précédent

La BCE annonce (enfin) la hausse de son taux directeur

Suivant

Un projet de loi favorable aux cryptomonnaies pourrait rapidement voir le jour aux USA

Derniers articles de Crypto