Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Dernière présidence de l’Union pour Nicolas Sarkozy

dans Finance/News

Au lendemain de trois journées de hausse consécutive, les marchés semblent marquer le pas et reprennent leur souffle. C’est pour cette raison que le CAC 40 devrait retrouver une légère baisse aujourd’hui, voire un équilibre. Pour l’heure, l’incice parisien s’établit à 3 307 points, c’est à dire à – 0.4 %. La tendance de la journée sera sans doute dépendante de la réaction des marchés aux chiffres du chômage dans l’Hexagone, puisque l’INSEE vient de publier une nouvelle contraction de 0.1 % du marché de l’emploi qui intervient après la précédente de 0.2 %.

La grande information du jour réside dans la dernière séance à Bruxelles qui voit la présidence de la France à la tête de l’Union. Nicolas Sarkozy y aura brillé si l’on en juge par les divers classements des médias qui le placent à la première position en terme de qualité de gestion de la fonction devant Junker, Gordon Brown et Angela Merkel. La quatrième place de cette dernière est le reflet d’une Allemagne dont l’image est notamment ternie par les chiffres économiques qui laissent transparaitre que l’hégémonie financière de la nation est désormais derrière elle. L’Allemagne n’est plus auss riche qu’auparavant avec un PIB par tête d’habitant qui est à peine supérieur à la moyenne européenne. La dette publique atteint 65 % du PIB national, le système scolaire n’est plus efficace et les infrastructures ferroviaires et routières sont obsolètes. La chanelière a du pain sur la planche pour redorer son blason…

La présidence de l’Union sera ensuite assurée par la République tchèque, ce qui inquiète certains pays membres, car ce pays est l’un des derniers adhérents de l’Union et donc peu habitué aux rouages du système. L’Europe toujours évoque déjà l’année 2009 avec de très probables émissions d’obligations souveraines pour remplir à nouvreau les caisses. On évoque des chiffres pharaoniques tels que 1 000 milliards d’€uros…ces derniers sont tout aussi pharaoniques du côté des Américains puisque la future administration Obama parle elle de 2 000 milliards de $.

Enfin du côté des principales devises, des taux et du pétrole, on notera le très net raffermissement de l’€uro face au $ puisqu’il faut aujourd’hui 1.31 $ pour une unité de la monnaie européenne. L’euribor 1 an poursuit son repli à 3.53 % tandis que le baril de brut stagne aux alentours de 44 $.

Derniers articles de Finance

Donec luctus leo suscipit eget Nullam Phasellus ut
Retour en haut