Divorce Binance/FTX : quels risques pour le marché ?

/
bitcoin

Le conflit entre les deux principaux géants de l’industrie de la crypto-monnaie Binance et FTX couvait depuis un certain temps, mais aujourd’hui, les choses ont soudainement pris une tournure plus brutale. Binance vient d’annoncer que la plateforme crypto va se débarrasser de toutes ses réserves en jetons FTT, en réponse aux rumeurs sur son éternel rival FTX.

Binance annonce vendre tous ses jetons FTT !

Suite aux rumeurs de faillite de la société de trading Alameda Research, Binance, via CZ, a annoncé la vente de dizaines de millions de FTT, tokens de la plateforme FTX fondée par Sam Bankman-Fried.

Le fondateur et PDG de Binance, Changpeng Zhao, a annoncé la vente de tous les FTT restants suite à la vente de la participation de Binance dans FTX. Binance avait participé à un investissement stratégique dans FTX en décembre 2019 et a vendu sa participation pour 2,1 milliards de dollars en BUSD et FTT. Pour limiter l’impact de ces ventes sur le marché, CZ a annoncé que les ventes s’étaleront sur plusieurs mois.

« Dans le cadre de la sortie de Binance du capital de FTX l’année dernière, Binance a reçu environ l’équivalent de 2,1 milliards de dollars US en espèces (BUSD et FTT). En raison des récentes révélations qui ont été faites, nous avons décidé de liquider tout FTT restant dans nos registres. Nous essaierons de le faire d’une manière qui minimise l’impact sur le marché. En raison des conditions du marché et de la liquidité limitée, nous nous attendons à ce que cette opération prenne quelques mois. » a indiqué CZ.

Hier, plus de 20 millions de FTT ont été transférés, soit 530 millions de dollars au moment de l’événement. Ce transfert a très probablement été effectué par Binance afin de vendre ses FTT. Quelques heures plus tard, le prix du jeton FTT a chuté de près de 10 %.

Quand l’histoire se répète ?

Les soi-disant “nouvelles récentes” font référence aux informations publiées au cours des derniers jours. Des informations circulent selon lesquelles la plate-forme FTX pourrait subir le même sort que Celsius car ses fonds et investissements reposent sur le même schéma opérationnel. La distribution (et la liquidité) des jetons FTT de la société est particulièrement discutée.

Ces rumeurs font suite à un rapport Coindesk publié le 2 novembre, qui indiquait que la société commerciale Alameda Research détient la plupart des tokens FTT, le jeton de la plateforme FTX. Les deux sociétés (FTX et Alameda Research) appartiennent à Sam Bankman Fried (SBF).

Ainsi, si les prix FTT chutent fortement, la société commerciale Alameda Research pourrait devenir insolvable, comme cela a été le cas avec Celsius. En juin 2022, la société commerciale de Sam Bankman-Fried avait 14,6 milliards de dollars d’actifs, selon le rapport, dont 5,8 milliards de FTT.

Selon une autre source, des centaines de millions de dollars seraient également détenus dans des jetons de l’écosystème Solana tels que Serum, Oxygen, MAPS ou FIDA. Tous les projets sont liés à FTX et son fondateur SBF.

Une guerre stratégique entre deux géants ?

FTX (et son fonds d’investissement interne, Alameda) ont rapidement riposté à de telles spéculations.

Caroline Ellison, PDG d’Alameda Research, a déclaré sur son compte Twitter que plus de 10 milliards de dollars d’actifs ne sont pas inclus dans le bilan accessible par Coindesk, qui ne représente qu’une partie du bilan global de l’entreprise.

Cependant, Binance semble avoir vu l’excuse parfaite, d’une part, décharger le jeton FTT soudainement rare, mais aussi pointer du doigt son principal concurrent, qui progresse rapidement.

FTX profite de ce marché baissier pour effectuer une multitude d’acquisitions, telles que Voyager Digital, et prévoit de lever 1 milliard de dollars pour de futures acquisitions. Binance a réagi rapidement, annonçant une possible dépense d’acquisition d’un milliard de dollars d’ici la fin de l’année.

Des rumeurs ont également été entendues sur le futur déploiement par FTX d’un stablecoin, ce qui constitue un risque supplémentaire pour le stablecoin de son rival Binance, le BUSD.

Précédent

Bourse : Renault semble en bonne forme malgré des incertitudes

Suivant

Meta voudrait licencier près de 90 000 postes !

Derniers articles de Crypto