EasyJet prévoit des milliers de suppressions d’emplois

/
Compagnie EasyJet - ©B1 foto, CC0 Creative Commons

EasyJet va réduire jusqu’à 30 % de ses effectifs alors qu’elle lutte pour faire face à l’effondrement de la demande de transport aérien causé par la pandémie de coronavirus. L’ensemble du secteur de l’aviation est un des secteurs les plus touché. La compagnie Lufthansa reçoit quant à elle via Bruxelles, un sauvetage de plus de 9 milliards d’euros pour la maintenir à flot.

La compagnie aérienne n’a pas dit exactement combien d’emplois seraient supprimés, mais elle employait 15 000 personnes au début de 2020.
Le syndicat des pilotes Balpa a réagi avec colère, décrivant cette décision comme une « réaction impulsive irréfléchie ».
EasyJet, qui a de grosses opérations aux aéroports de Gatwick et de Luton, a confirmé qu’elle reprendrait ses vols le 15 juin.

Toutefois, elle a déclaré que les niveaux de demande du marché observés en 2019 ne seraient probablement pas atteints avant 2023.
Elle a ajouté que dans les prochains jours, elle lancerait un processus de consultation des employés sur les réductions d’emplois prévues.

La compagnie a immobilisé l’ensemble de sa flotte en mars, alors que les voyages internationaux sont devenus quasi inexistants.

Tourmentes pour la compagnie EasyJet

« Pour effectuer la restructuration de notre entreprise, EasyJet va bientôt lancer un processus de consultation des employés sur les propositions de réduction des effectifs jusqu’à 30%, reflétant la réduction de la flotte, l’optimisation de notre réseau et de nos bases, l’amélioration de la productivité ainsi que la promotion de méthodes de travail plus efficaces », a déclaré la société.

Le directeur général d’EasyJet, Johan Lundgren, a déclaré :

Nous sommes conscients que nous traversons une période très difficile et que nous devons prendre des décisions très difficiles qui auront un impact sur notre personnel, mais nous voulons protéger autant d’emplois que possible à long terme.

Il a ajouté que la compagnie aérienne prévoyait de réduire la taille de sa flotte et qu’elle continuerait à réduire ses coûts.

Nous voulons nous assurer que nous sortirons de la pandémie avec une activité encore plus compétitive qu’auparavant, afin qu’easyJet puisse prospérer à l’avenir.

Le coup de massue pour les employés

Le personnel d’EasyJet est choqué par l’ampleur de cette annonce alors que deux jours auparavant, le personnel a reçu un message de « bonnes nouvelles » de son patron sans aucune mention de pertes d’emploi, donc c’est un vrai coup dur, a mentionné Brian Strutton de Balpa.

Ces employés ont subi des réductions de salaire pour maintenir la compagnie aérienne à flot et c’est ainsi le traitement qu’ils reçoivent en retour. EasyJet n’a pas discuté de ses plans avec Balpa, nous allons donc attendre de voir quel sera l’impact au Royaume-Uni

a-t-il ajouté.

Les propres projections d’EasyJet, bien que pessimistes, indiquent une reprise d’ici 2023, il s’agit donc d’un problème temporaire qui n’a pas besoin de cette réaction impulsive irréfléchie.

EasyJet a réaffirmé qu’elle mettrait en place des mesures de sécurité pour se protéger contre la propagation du coronavirus lorsqu’elle reprendra ses vols.
Ces mesures comprennent l’obligation pour les passagers et l’équipage de porter des masques et de ne pas offrir de repas à bord.
La compagnie aérienne a déclaré qu’elle publierait le 30 juin les résultats semestriels, couvrant les six mois jusqu’à la fin mars.

Rappelons qu’il y a quelques jours seulement, déjà en pleine tourmente, EasyJet était victime d’une cyber-attaque de Hackers.

Précédent

L'Union Européenne exhorte la Chine à respecter l'autonomie de Hong Kong

Suivant

Covid-19 : Emprunts garantis par l’état pour les entreprises

Derniers articles de Finance

ipsum elit. porta. Aenean venenatis, elit.