Ecart entre hauts et bas salaires : le fossé se creuse !

dans Brèves/News

Les écarts de salaires entre les Français les plus riches et les plus pauvres semblent se creuser de plus en plus à en juger par les derniers chiffres recencés en la matière. La France se dirigerait-elle vers un modèle à l’américaine dans lequel la classe moyenne tendrait à disparaitre de plus en plus ?

Lorsqu’on observe les chiffres de l’INSEE, on se rend compte que la France a fait de gros progrès depuis 40 ans afin de réduire les inégalités sociales en augmentant les prestations sociales d’un côté et en diminuant la fiscalité de l’autre pour les plus démunis. De ce point de vue, les écarts « sociaux » ont diminué. Mais en valeur absolue, c’est à dire en retenant les revenus des plus riches et des plus pauvres, le fossé se creuse de plus en plus.

Ainsi entre 1997 et 2007, les 10 % de Français gagnant le moins ont vu leur revenu n’augmenter que de 1 360 € inflation déduite tandis que les 5 % les plus aisés ont vu leur revenu augmenter de près de 5 000 € ! Un écart de 3 500 €uros qui est encore plus flagrant lorsqu’on s’intéresse aux tranches les plus élevées du pays. En effet, le Français sur 1 000 gagnant le mieux a vu ses revenus exploser de près de 28 % sur la même période, ce qui représente plus de 5 426 € de salaire mensuel de plus tandis que dans le même temps les 60 % de Français gagnant le moins n’ont eu un gain mensuel ne dépassant pas les 133 €…+ 6.2 % ! Soit 5 fois moins

1 Comment

  1. En ce qui concerne les salaires, il serait normal de rémunerer autant la pénibilité que les études et le diplome (travail)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*