Economie Chine : Pénuries de courant et de l’immobilier

//
économie immobilier Chine
Immobilier & économie en Chine (Ville de Shangai) - ©Road Trip with Raj, CC0 Creative Commons

La croissance de la Chine s’écroule de jour en jour. D’après les données des Autorités chinoises lundi 18 octobre, une baisse de 4,9% a été observée lors du 3e trimestre. Cette régression s’explique par l’augmentation du PIB en berne et la crise de l’immobilier ainsi que de l’énergie.

La fluctuation de la croissance chinoise

Le printemps a été marqué par la montée de la croissance de la seconde économie mondiale. La tendance a par contre baissé  pendant la saison estivale. La baisse continue pendant l’automne. Ce  phénomène a été affirmé par Stéphane Lagarde. Pour ce mois de septembre, la production industrielle a augmenté de 3,1% sur une année. Effectivement, cela consiste à un rythme particulièrement lent. Le second trimestre de cette année, celle-ci était de 5,3%. Les analystes démontraient ainsi un ralentissement de 4,5%.

La baisse de la croissance de Chine a été pratiquement attendue avec la crise immobilière. En effet, cette dernière a tendance à secouer le système financier.

Le secteur immobilier en crise

Il y a quelques années, c’est le secteur de l’immobilier qui alimente la croissance chinoise. En effet, les promoteurs immobiliers participent à la plantation des forêts de béton de long de lignes TGV. Pourtant, avec l’effondrement du géant de l’immobilier Evergrande, la croissance chinoise se retrouve en phase de ralentissement. Le gros endettement du mastodonte de l’immobilier est contagieux étant donné que 2 autres promoteurs immobilier chinois (Fantasia & Sinic) se retrouvent dans une situation de dette impayée.

Un fonctionnement au ralenti du courant

Malgré la reprise mondiale suite à la pandémie, des pannes de courant ont lieu dans de nombreuses provinces. Ce phénomène  touche surtout le Nord et le sud-est du pays. À cause de cette coupure excessive du courant, une hausse du prix de l’électricité a lieu.

Ceci présente des impacts sur les coûts de production qui peuvent conduire à une perte de nombreuses entreprises. D’après  le Bureau national des statistiques,  la reprise de la Chine n’est pas encore stable. Pourtant, cela n’a encore rien d’inquiétant.  Les Autorités chinoises se trouvant à Pékin restent spécifiquement confiantes. D’ailleurs, le Fonds monétaire international (FMI) affirmait que la croissance chinoise serait à 8% avant la fin de l’année.

Malgré la régression de la croissance chinoise, le pays met en place un objectif concernant la hausse du PIB qui est de 6%.

Source Rfi

Précédent

Wojak Finance brûle 1 milliard de jetons WOJ en un rien de temps

Suivant

“All bears will die”, L’indicateur Bitcoin passe au vert pour la 1ère fois en 6 mois

Derniers articles de Finance