Économie Maroc : un plan d’investissement concret pour assurer la relance de l’économie

/
économie du Maroc
Economie du Maroc (Photo de Marrakech) - ©Paul Macallan, CC0 Creative Commons

Comme de nombreux pays, le Maroc a été victime d’une baisse de l’économie à cause de la crise sanitaire. C’est de cette manière que le gouvernement marocain a mis en place un investissement public qui compte les 245 milliards de dirhams, soit 23 milliards d’euros. Ce plan d’investissement ayant pour but de relancer l’économie.

23 milliards d’euros

Pour faire face à la crise, le Maroc va mettre en place un investissement public de 245 milliards de dirhams. Ce montant reste un record pour assurer la relance de l’économie du pays. Cette décision du gouvernement marocain a été mise en public par la ministre de l’Économie, Nadia Fettah Alaoui, pendant une conférence de presse.

Cette dernière concerne le projet de loi de finances 2022. Cet investissement a effectivement pour objectif d’assurer une croissance de 5,1% avant la fin de l’année. Cette prévision doit se faire avant une phase de ralentissement de 3,2% pour l’année prochaine.

Ce projet de financement reste la première solution de relance de l’économie du nouveau gouvernement dirigé par l’homme d’affaires Aziz Akhannouch. À savoir que ce projet est destiné particulièrement pour mettre en avant le secteur touristique. Aussi, le PLF opte pour une stratégie qui favorise l’augmentation des budgets de la Santé ainsi que ceux de l’éducation.

La première économie du Maghreb

Face au plan de relance, le Fonds Monétaire International (FMI) se montre plutôt optimiste face à la situation. C’est pourquoi sa prévision est de 5,7% pour le Maroc avant la fin de l’année 2021. Si le pays atteint ce taux de croissance, il représentera sans doute l’économie la plus active du Maghreb. Derrière le Maroc, il y a l’Algérie et la Tunisie avec un pourcentage respectif de 3,4% et 3%.

Minimiser le taux de chômage

Pour assurer la croissance de l’économie marocaine, le nouveau gouvernement mis en place suite aux élections législatives du mois de septembre a pris la décision de favoriser la création de l’emploi. De cette manière, 250 000 emplois directs vont être créés dans les 2 prochaines années.  Si cette décision a été prise, c’est sûrement pour minimiser le taux de chômage du Maroc qui s’est intensifié cette année. Effectivement, selon la Banque Centrale, ce taux est de 13% pour 2021.

Source Africanews

Précédent

Offres de parrainage : une solution aux étudiants pour gagner de l’argent

Suivant

Cream Finance subit un piratage de 130 millions de $

Derniers articles de Finance