Quelles tendances pour l’épargne des Français ?

/
Courtier en épargne - ©hunters-race via Unsplash

Les Français sont réputés pour être des champions de l’épargne. En Europe, la France se situe en tête des pays où le taux d’épargne des ménages est le plus élevé, derrière l’Allemagne. Parmi leurs produits préférés se trouvent l’assurance-vie et le livret A. Les montants placés par les particuliers sont toujours actuellement très élevés. Par ailleurs, les différentes crises qui se sont succédé les ont incités à laisser des sommes plus importantes sur leurs comptes courants, afin d’avoir de l’argent disponible rapidement.
Les Français préfèrent donc la sécurité au profit… D’autre part, l’émergence des banques en ligne joue un rôle dans cette tendance avec des offres que ne proposent pas les banques traditionnelles. Certains sites comme « JepargneEnLigne » permettent d’ailleurs de rester informé sur les dernières innovations en matière d’épargne en ligne. Mais ces services à distance peuvent aussi faciliter l’accès des particuliers aux produits de Bourse.

L’épargne

Les produits d’épargne sont très variés aussi bien dans leur facilité d’accès que dans leur rendement. Pourtant, les Français restent attachés aux produits sûrs et proposant une disponibilité d’argent rapide, plutôt que d’effectuer des placements un peu plus risqués mais avec des rendements plus élevés. Cette constatation est d’autant plus avérée en période de crise ou d’incertitude sur l’avenir. Ainsi, ce qu’on appelle « l’épargne de précaution » est la principale raison d’épargner. Mais l’on peut aussi vouloir épargner dans le but de réaliser un projet, comme l’achat d’un bien immobilier par exemple.

Quelles sont les critères de sélection d’un produit d’épargne ?

  • En premier lieu, la disponibilité de l’argent et les modalités de retrait
  • Ensuite, le rendement de l’argent placé (sans oublier les frais et la fiscalité)
  • Le risque de perte
  • La facilité de gestion

L’assurance-vie est, depuis longtemps, le produit d’épargne privilégié des Français. En effet, il s’agit d’un placement sûr avec un taux toujours intéressant par rapport à l’inflation. Il regroupe près de 40% de l’ensemble du capital financier en France.
Quant au Livret A, malgré les baisses régulières de son taux, il reste encore très populaire. Les dernières statistiques dénombraient 55 millions de livrets A possédés par les Français. Ces derniers restent aussi attirés par les Plans d’Epargne Logement (PEL) et Comptes Epargne Logement (CEL). En effet, un tiers des foyers français dispose d’un produit d’épargne logement.
Par ailleurs, on constate depuis quelques années le développement et la multiplication des banques en ligne ou encore « neo-banques ». Avec leurs frais de gestion réduits et leur facilité d’utilisation, elles encouragent leurs clients à ouvrir de manière simple et rapide des livrets bancaires ou des contrats d’assurance-vie.

La Bourse

La France est assez frileuse dès que l’on aborde le sujet de la Bourse : les Français n’investissent pas massivement dans les actions, contrairement à d’autres pays européens. On estime à 15% le nombre de Français présents en Bourse et à 25% ceux à même d’investir dans des placements à risque (dans le monde la moyenne est de 45%). Quelques préjugés persistent : le côté hasardeux, risqué, obligation d’investir des montants élevés, accès réservé à des spécialistes…
Dans les faits, il est assez rare de perdre de l’argent à long terme si l’on diversifie ses placements. On estime d’ailleurs que les risques sont réduits avec un placement en actions d’une durée au moins égale à dix ans. D’autre part, le placement en actions est un système relativement souple, permettant d’investir de faibles montants qui restent disponibles si besoin. Et les personnes qui ne souhaitent pas y consacrer du temps ou qui ne pensent pas s’y connaître suffisamment peuvent être intéressés par les placements collectifs (comme les SICAV).
Le développement des services en ligne pourrait-il inverser les choses ? Passer par un courtier en ligne offre un certain nombre d’avantages et de facilités. De plus, les sites spécialisés proposent des informations accessibles à tous, des contenus pédagogiques et des comparatifs permettant même à un débitant de se lancer en Bourse. Beaucoup de nouveaux investisseurs passent par ces services en ligne pour leurs premiers placements.

Les courtiers et courtiers en ligne

Le courtier est un intermédiaire indispensable lorsque l’on souhaite investir en Bourse. Également appelé broker, il met en relation les investisseurs ou acheteurs avec les vendeurs de valeurs mobilières. Le service proposé par le courtier vous sera facturé sous forme de frais de courtage.
Le choix de votre courtier est donc important pour la gestion de votre portefeuille. Il existe deux types de courtiers : la banque classique et le courtier en ligne. Par ailleurs, un courtier en ligne peut être soit une banque en ligne, soit un courtier indépendant. Et le courtier indépendant est, en fait, une société de courtage, vous ne pourrez donc pas ouvrir par leur intermédiaire un compte ou un livret d’épargne.
Quel est l’intérêt de passer par un courtier en ligne ? Tous les ordres sont passés par Internet, depuis un ordinateur ou un smartphone, grâce à une plateforme de trading. Certains courtiers proposent, en plus, des conseils et contenus didactiques. Vous pourrez choisir d’ouvrir un compte-titres ordinaire (CTO), un plan d’épargne en actions (PEA) ou bien une assurance-vie en unité de compte (UC). Ensuite, vous pourrez suivre vos actions ou autres produits, en acheter d’autres et revendre vos placements.
Les banques traditionnelles proposent encore des tarifs élevés en comparaison avec les courtiers en ligne. Mais ces derniers sont de plus en plus nombreux sur le marché… Parmi les critères de sélection de votre courtier, les principaux sont : prix, enveloppe fiscale, choix des produits financiers, service client.

Voici quelques caractéristiques des deux types de courtiers en ligne :

  • Courtier indépendant : tarifs plus bas que les autres courtiers, accès à une large gamme de produits financiers et de places boursières, destiné aux épargnants qui connaissent déjà un peu le fonctionnement de la Bourse.
  • Banque en ligne : offre complète pour les personnes qui souhaitent avoir leurs différents produits d’épargne au même endroit avec un seul interlocuteur, adaptée aux personnes qui n’ont pas forcément de grandes connaissances de la Bourse et qui veulent bénéficier de conseils.

 

Précédent

Vaccin contre le Covid-19 : Sanofi crée la polémique

Suivant

Donald Trump a révélé qu'il prenait de l'hydroxychloroquine

Derniers articles de Epargne

mi, mattis sem, vel, nec venenatis leo efficitur.